Offcanvas Section

You can publish whatever you want in the Offcanvas Section. It can be any module or particle.

By default, the available module positions are offcanvas-a and offcanvas-b but you can add as many module positions as you want from the Layout Manager.

You can also add the hidden-phone module class suffix to your modules so they do not appear in the Offcanvas Section when the site is loaded on a mobile device.

Une commission d’enquête internationale qui a pour but d’investiguer sur les crimes commis par la MINUSTAH est à Port-au-Prince depuis le début de la semaine. Au sein de la commission, on y trouve des organisations comme le Garr, MODEP et des organisations étrangères comme l’organisation syndicale et militant de la Guadeloupe et de la Martinique qui représente le mouvement (LKP), la centrale unique des travailleurs du Brésil (CUT), et des personnalités comme le député Algérienne Zoubida Kerhrbache et la militante afro-américaine Claire Clarck. Ils ont rencontré la presse le mercredi 16 septembre à l’Hôtel Le Plaza.

  La commission, pendant son séjour rassemblera des preuves et des témoignages sur les actes commis par la MINUSTAH en Haïti. Ce vendredi 18 septembre, les organisateurs ont fait une synthèse de leur travail, tout en planifiant des rencontres avec le Secrétaire général des Nations Unies et plusieurs responsables des pays qui font partie de la MINUSTAH. Ils envisagent aussi d’écrire au président nord-américain Barack Obama. Plusieurs activités sont prévues en Octobre prochain et parmi elles, une rencontre de solidarité avec le peuple haïtien qui se tiendra au Brésil ou à la Guadeloupe. Toutes ces activités seront organisées afin de dénoncer la force d’occupation et d’exiger son départ du pays. Ce samedi 19 septembre, les organisations et personnalités faisant partie de la commission auront une rencontre interne afin de préparer un rapport. Au cours de la rencontre ce 16 septembre, le député Zoubira a fait savoir qu’elle représente l’assemblée des députés d’Algérie qui n’appuie pas la présence de cette force d’occupation en Haïti. Madame Zoubira a indiqué qu’elle participe aussi au sein de la commission comme militante qui défend le droit à l’autodétermination des peuples. L e représentant de la CUT du Brésil, Julio Turra a dit que son organisation travaille pour forcer le Brésil de retirer ses troupes au sein de MINUSTAH. « J’ai rencontré le président Lula sur cette question, mais cela n’a pas porté de fruit. En tout cas, le peuple brésilien se mobilise afin que les troupes brésiliennes quittent Haïti » a déclaré Turra.