×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 62
JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 79

Economie

Rate this item
(0 votes)
Plus de sept décennies passées, l’Afrique subsaharienne utilise encore le Franc CFA, cette monnaie coloniale crée de toute pièce sous la Direction du Général de Gaule. Selon le Professeur Nicolas Agbohou, cette monnaie permet à la France de profiter gratuitement des ressources minières des pays qui l’utilisent. Le sept Janvier dernier sous l’impulsion du Fondateur de l’ONG URPANAF Kémi Saba, la mobilisation était déjà un grand succès initié dans plusieurs régions du monde notamment à Haïti. Le Front Anti CFA s’agrandi et annonce le 11 Février des manifestations dans plus de 41 villes et 25 pays contre la monnaie coloniale. A Paris c’est un panel d’invité de choix qui s’est rassemblé pour la cause. Avec Kemi Seba, initiateur du mouvement, activiste, chroniqueur tv et essayiste; Claudy Siar, journaliste, homme politique et fondateur de la radio Tropiques fm; Nicolas Agbohou, spécialiste du Franc CFA et professeur d’Économie; Pedro Biscay, directeur de la Banque Centrale d’Argentine et Alain Toussaint, conseiller senior en communication politique. La salle ne pouvait acceuillir tout le monde, tant le sujet passionne. Kémi Seba annonce les premières mesures adoptées permettant à chacun de lutter à son niveau contre cette « fausse monnaie ». IL S’AGIT DU BOYCOTT DES PRODUITS FRANÇAIS dont les détails seront affichés sur les pages facebook du mouvement.

Pekin dote une raffinerie de platine de 5 milliards au Zimbabwe

Written by  |  mercredi, 19 mars 2014 10:45  |  Published in Economie
Rate this item
(1 Vote)
 Le Zimbabwe, qui possède la deuxième plus grande réserve connue de platine du monde, va s’appuyer sur la Chine pour augmenter sa valeur-ajoutée dans ce secteur. Il bénéficiera de l’aide et de l’expertise de la Chine, un grand importateur du platine, pour se doter de sa première raffinerie qui nécessiterait un investissement de près de 5 milliards de dollars. Lin Lin, l’ambassadeur de Chine à Harare, a réitéré la semaine dernière la volonté de son pays à accompagner, dans ce sens, la politique des autorités zimbabwéennes. La Chine, souligne-t-il, « n’a pas la technologie la plus sophistiquée mais essaie de coopérer avec ses frères du Zimbabwe ». Le concours de la Chine est ainsi officiellement annoncé en appui au Zimbabwe qui projette d’accroître sa production de platine pour talonner à partir de 2017 la Russie, actuelle second producteur mondial du platine. Vers la fin de l’année 2013, le président du Zimbabwe, Robert Mugabe (photo) avait exhorté les compagnies du secteur du platine à se doter d’une raffinerie les deux prochaines années après lesquelles l’exportation du platine brut sera interdite.   Agence Ecofin

Quand le franc CFA genocide les africains

Written by  |  mardi, 30 décembre 2008 18:49  |  Published in Economie
Rate this item
(0 votes)
Un con, selon le petit robert, est un imbécile, un idiot. Faire le con, serait se conduire d’une manière absurde. Le titre de notre présent papier paraît provocateur mais en réalité, il n’en est rien car comme le rappelait Valery Giscard d’Estaing, pour guérir une plaie, il ne faut pas la lécher avec une langue de bois. L’impérialisme, à la fin du 19 e siècle, représentait l’unique moyen du capitalisme pour sa survie et sa croissance au stade de développement où il est parvenu. Celui des fondateurs des comptoirs était ancien, au tournant des deux siècles il se prolonge d’un impérialisme du capital sous forme financier vers les régions périphériques. Avec le temps, il diversifie ses moyens de prise de contrôle, perfectionne les méthodes de pillage des zones périphériques en matières premières et énergie bon marché, puis s’adjoint une razzia sur leur force de travail, retrouvant l’ancienne traite des hommes, et renouvelle l’impérialisme pour le débouché. Aujourd’hui encore il subsiste encore une autre forme d’esclavage que nous appelons   esclavage monétaire. Les pays africains et ceux de la zone franc en particulier connaissent une certaine concaténation de maux dont le franc CFA, la monnaie des Cons de  la France en Afrique, explique en partie ce cercle vicieux.
Rate this item
(0 votes)
Le capitalisme est né dès que, vers le 11e siècle, des personnes libres ont commencé, dans les bourgs, à se distancer du pouvoir de l'État féodal.

La France exploite l'Afrique par le biais du franc CFA

Written by  |  jeudi, 14 février 2008 17:50  |  Published in Economie
Rate this item
(0 votes)
Mamadou Koulibaly, président de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire et professeur d’économie, fait la lumière sur les dégâts causés dans les Etats membres de la zone franc en raison de l’indexation de leur monnaie sur le franc français, aujourd’hui sur l’euro. Dans cet entretien réalisé par Ruth Tete et Soh Tadhieu de New African, Mamadou Koulibaly ne mâche pas ses mots et appelle à la création d’une monnaie indépendante, sans lien avec le passé colonial.

Page 1 sur 2

Sites Amis

Nos Services

NOS LIENS