Offcanvas Section

You can publish whatever you want in the Offcanvas Section. It can be any module or particle.

By default, the available module positions are offcanvas-a and offcanvas-b but you can add as many module positions as you want from the Layout Manager.

You can also add the hidden-phone module class suffix to your modules so they do not appear in the Offcanvas Section when the site is loaded on a mobile device.

×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 63

Les femmes patriotes de Paris levent le silence sur Simone Gbagbo

Subscribe
Featured
1,916
by , 8 years ago
10 0

Journée particulière pour les ivoiriens de France qui ont massivement répondu à l’appel de manifestation pour réclamer la libération de Simone Gbagbo. La marche débute place Denfert Rochereau, avec en tête de cortège de nombreuses femmes dont la ministre Ohouochi Clotilde.

Les femmes se sont mises massivement en avant ce Samedi 4 octobre pour rendre hommage a l’une des leurs, et pas des moindres.

Mme Simone Gbagbo est détenue depuis le 11 Avril 2011 sans jugement et sans que l’on sache réellement ou elle se trouve, Personne dit-on, ne peut lui rendre visite.

C’est d’autant plus inquiétant si l’on tient compte des conditions de détentions des prisonniers politiques actuellement en Côte d’Ivoire.

Ce sont ces conditions de détention dont blé Goudé faisait mention sur son cas personnel. En effet, Les autorités annonçaient que Blé Goudé était en résidence surveillé et était bien traité alors qu’en réalité il était séquestré et torturé pendant près de 14 mois, Selon ses dires.

Ce mot d’ordre de rassemblement en faveur de Mme Gbagbo, tombait donc à point nommé, compte tenu des conditions de détentions des prisonniers politiques que nous connaissons maintenant. Les femmes patriotes espèrent ainsi lever le silence fait autour du cas, Simone Gbagbo, afin qu’elle ne tombe pas dans l’ignorance, et l’oublie.

Cette marche arrive au lendemain de l’allocution de Charles Blé Goudé à la CPI. Car ivoiriens et africains ont suivi avec attention les déclarations de ce dernier devant la cour Pénal  International ou il mettait en garde cet organe judiciaire contre toute forme d’impartialité et d’injustice en son sein ; accusé même de trier les accusés sur le volet.

C’était pour nous à kamayiti tv de savoir ce que pensait les ivoiriens de l’intervention de Charles Blé Goudé suivie dans le monde entier et qui occupe les point forts de l’actualité. Nous kamayiti tv avons voulu aussi relevés les perceptions sur Mme Simone Gbagbo que l’on a plus entendue depuis plus de 3 ans.

Vous l’aurez compris, la libération des prisonniers politiques et surtout la libération du président Laurent Gbagbo de Simone Gbagbo ainsi que Blé Goudé, restent au cœur des revendications des manifestants. Les nombreux jeunes patriotes qui croupissent en prison doivent également quitter ce lieu et participer plutôt, à la réconciliation et la reconstruction du pays et amorcer ainsi la paix civile. Ce qu’espère en tout cas la majeure partie des citoyens.

Sans libérations des prisonniers politiques il ne peut y avoir de réconciliation nationale et Laurent Gbagbo est un acteur incontournable dans ce processus important.

Cette marche prendra fin devant le Panthéon, Lieu symbolique et historique français. Plusieurs personnes viendront s’exprimer pour rappeler les hauts faits de l’ex première Dame de Côte d’ivoire, son histoire entachée de tourments politique car incarcérée à de nombreuses reprises pour ses idées.

Cette femme qui a toujours été aux côtés de son mari Laurent Gbagbo, jouie toujours une sympathie hors du commun au sein de la population.

Maitre Habiba Touré avocate de Simone Gbagbo n’a pas pu faire le déplacement, mais à tout de même voulu marqué sa présence en nous envoyant son discours.

Les femmes patriotes ont voulu rappeler l’importance de Simone Gbagbo pour les ivoiriens et ivoiriennes, et considèrent d’ailleurs que sa place n’est surement pas dans l’isolement car disent-ils, c’est criminel de priver quelqu’un de sa famille pendant tant d’années, c’est là un acte avéré de torture mental./p