Offcanvas Section

You can publish whatever you want in the Offcanvas Section. It can be any module or particle.

By default, the available module positions are offcanvas-a and offcanvas-b but you can add as many module positions as you want from the Layout Manager.

You can also add the hidden-phone module class suffix to your modules so they do not appear in the Offcanvas Section when the site is loaded on a mobile device.

Ce vendredi 18 mars 2005, en Martinique, Terre de Déportés Esclavagisés et Colonisés, la Justice Française à "réhabilité" le Code Noir;
Paris, le dimanche 20 Mars 2005.

Justice: Le Code en Noir ou Blanc

Ce vendredi 18 mars 2005, en Martinique, Terre de Déportés Esclavagisés et Colonisés, la Justice Française à "réhabilité" le Code Noir;

"Six(6) mois de prison avec sursis dont un(1) ferme et un euro d'amende symbolique", C'est la "punition" du tribunal à l'encontre des quatre(4) individus franco-israéliens pour leur agression avec préméditation caractérisée contre la personne de Dieudonné, et avec intention de tuer (au vu des armes en leur possession).

Rappelons les Faits Historiques Importants suivants:

=> Le Code Noir fut promulgué en 1685.
Il "encadre légalement" le génocide des Nègres.

=> 1685, c'est aussi l'année de la Révocation de l'Edit de Nantes (Edit de Fontainebleau).
C'est-à-dire l'année où la France interdisait toute religion autre que la seule Religion Catholique, c'est-à-dire l'année où le Pouvoir décida de ne plus tolérer de Religions Concurrentes au Catholicisme.
Les Sujets d'autres religions étaient invités à se convertir ou à quitter le Royaume et ses Colonies.

=> Les Nègres étaient considérés comme des biens-meubles qui appartenaient aux maîtres esclavagistes;
Ils n'étaient pas des Sujets, pas des Hommes; ils n'avaient pas le droit de possession.
Ils ne pouvaient pas prétendre à leur libération par une hypothétique conversion.
Les Nègres n'avaient pas le droit de tenter de s'enfuir;
Le Code Noir leur promettait: "oreille coupée", jarret coupé", ou "mort".

Les Blancs qui ne voulaient pas se convertir eux étaient appelés à quitter le Royaume et les îles; ils en avaient les moyens.
L'article I du Code Noir menaçait de confisquer "les biens" de ceux qui refusaient de se soumettre;
Cet article I du Code Noir menaçait donc de confisquer "leurs esclaves, leurs animaux,
leurs habitations, leurs terres, etc."

=> Le Code Noir fut aboli officiellement en 1848.
Soit PLUS D'UN DEMI SIECLE APRES la Révolution Française

Près de 160 ans après l'abolition officielle du Code Noir, ce vendredi 18 mars 2005, en Martinique, Terre de Déportés Esclavagisés et Colonisés, La justice fait renaître de ses cendres le Code Noir:
"Le Nègre Marron n'a qu'à bien se tenir,
La loi n'est pas là pour le protéger,
La loi est là pour 'légaliser sa soumission'"

Cette décision du tribunal signifie que la suite d'événements suivants ne constitue pas à ses yeux un fait grave:
- Tu t'associes avec 3 autres individus
- Vous décidez alors de suivre un individu dont les propos vous déplaisent
- Vous achetez des billets d'avion pour suivre votre future victime 7000 km plus loin.
- Arrivés sur place, vous achetez "couteaux à cran d'arrêt, poing américain"
- Vous suivez votre future victime depuis son arrivée à l'aéroport,
- Vous le suivez "patiemment" pendant un long embouteillage,
- Vous attendez qu'il se retrouve isolé sur un parking
- Il sort de voiture le premier (voiture 3 portes), ses amis sont à l'arrière de la voiture.
- Alors qu'il aide ses amis à sortir de voiture (voiture 3 portes), vous êtes 3 à lui tomber dessus (l'autre attend au volant de la voiture),
- Vous prenez la fuite
- La police faisait une ronde à ce moment, la victime donne l'alerte
- La police part à votre poursuite; rodéo dans la ville.
- Vous êtes rattrapés.
- Vous prétendez que vous ne l'avez pas traité de "sale négro" pendant que vous le tabassiez;

Voilà.
Oh j'oubliais de te dire que:
- La victime était Noire.
- Ces agresseurs étaient en possession de passeports israéliens.
- C'est très mossad de suivre des Français pendant leurs déplacements à l'étranger.
En effet, il y a ici en France des citoyens israéliens dont l'activité consiste à suivre des Français qui voyagent à l'étranger.
Certains ne s'en cachent pas.

Autre chose, la victime aura certainement un peu de mal à se faire entendre par le secrétariat d'Etat aux victimes. En effet les informations du journal, LE POINT DU 17/03/05 (http://www.lepoint.fr/impression/imprime.html?did=160154),
laissent un goût amer aux victimes d'hier, d'aujourd'hui et de demain. Dans cet article, on apprend que la secrétaire d'Etat aux victimes, Nicole Guedj, reconnaît:
"Etre une femme juive en politique et défendre Israël quoi qu'il arrive,
ce n'est pas facile"
Pourtant elle poursuit:
".. dans mon cabinet, tout le monde s'est mis au pas ..."

Mon D. que font-ils ?

souce : verdict du procès des agresseurs de Dieudonné