Offcanvas Section

You can publish whatever you want in the Offcanvas Section. It can be any module or particle.

By default, the available module positions are offcanvas-a and offcanvas-b but you can add as many module positions as you want from the Layout Manager.

You can also add the hidden-phone module class suffix to your modules so they do not appear in the Offcanvas Section when the site is loaded on a mobile device.

La côte de polarité des Américains se détériore jour après jour en Amérique latine, la faute à qui ?

Depuis que les Etats-Unis ont entrepris cette croisade religieuse contre l’Islam, en détruisant une civilisation millénaire. Les peuples latino-Américains

Qui ont déjà tellement souffert des atrocités de l’oncle SAM, par solidarité ont dit non à la guerre en Irak. Cette guerre les concerne au plus haut point du fait que des milliers de latino-américains se sont enrôlés dans l’armée américaine par nécessité car très pauvres et quelque fois en situation irrégulière : on leur a promis la green card ou le financement de leurs études ou tout simplement l’amélioration de leurs conditions de vie. Cette région considérée comme la chasse gardée étasunienne - dans lequel l’oncle SAM se sert copieusement sans avoir de compte à rendre à qui que ce soit - se trouve dans une démarche d’émancipation et de contrôle de ses propres richesses.

Hugo Chavez est aujourd’hui le chantre de cette nouvelle donne. Pourtant tout portait à croire que Lula, l’ancien ouvrier proche de ce milieu, prendrait la tête de cette aspiration régionale; malheureusement peu éloquent et souvent très ambigu, il se fera coiffé par un Chavez charismatique, portant des idées historiques communes à la région qui fera de lui sans contestation aucune, le leader de l’Amérique latine.

Rassuré par la puissance que lui offre l’or noir, l’homme Chavez toujours vêtu de noir et rouge donne le tournis à George Bush. Il ne rate jamais une occasion d’humilier son rival américain qu’il compare au diable. Ses démonstrations à l'ONU pour humilier son adversaire ont fait le tour du monde. Ainsi, l’homme le plus puissant du monde est devenu en très peu de temps la risée de tous.

(Voir vidéo)

Pour enfoncer le clou, lorsque Bush décide de faire une tournée dans ses anciennes colonies, il se fait de nouveau contrer par Chavez. Ce dernier décide

D’entreprendre le même voyage: Alors que son adversaire se rend en visite sur la pointe des pieds, Chavez s’offre des bains de foule partout où il passe.

Pire encore il humilie le président américain sur le sol haïtien qu’il occupe en se payant des bains de foule. Alors Harper est-il la solution aux déboires de Bush ?

(voir vidéo1)

(voir video2)

Harper que cela vienne de sa propre initiative ou qu’il soit mandaté par Bush, aura fort à faire.

Jamais dans l’histoire du Canada, le pays avait entamé de telles tentatives : deuxième puissance régionale après les Etats-Unis, le Canada n’a eu d’autres solutions que de soutenir son voisin en grande difficulté et de manière ouverte ou tacite, à cautionner, appuyer l’occupation de l’Irak et y participe encore militairement.

Pour son premier voyage au Chili, Harper semble être à son aise !

Harper au Chili

Le premier ministre du Canada, Stephen Harper, visite le Chili, mardi, dans le cadre de sa tournée de l'Amérique latine.

Devant des hommes d'affaires réunis à Santiago, la capitale chilienne, M. Harper a vanté la démocratie et l'économie de marché canadiennes, qu'il distingue des deux pôles que sont le capitalisme à l'américaine et l'autoritarisme à la Hugo Chavez.

M. Harper a prononcé ce discours à l'occasion d'un dîner qui soulignait les 10 ans de l'Accord de libre-échange Canada-Chili (ALECC). La présidente du Chili, Michelle Bachelet, se trouvait à ses côtés.

Les deux pays entretiennent des relations commerciales fructueuses, surtout dans le secteur minier. Une trentaine d'entreprises minières canadiennes ont en

Effet des activités au Chili. Important producteur de cuivre, ce pays a une des économies les plus florissantes d'Amérique du Sud. Depuis la signature de l'ALECC, les échanges bilatéraux entre les deux nations ont crû de 325 %.

VIDEO

 

Harper est désormais la carte de bush pour l’Amérique latine, sans le dire ouvertement il propose une fois encore le projet de l’ALENA, une grande zone de libre-échange cher aux Américains. Espérons que les latino-américains n’auront pas la mémoire courte car un serpent qui change de peau est toujours un serpent!

Harper en Colombie

Lundi, M. Harper a rencontré le président Avaro Uribe au palais présidentiel de Bogota. À la suite de leur rencontre, les deux hommes ont annoncé l'ouverture De pourparlers trilatéraux en vue d'un éventuel accord de libre-échange entre les deux pays. L'accord inclurait aussi le Pérou.

Le premier ministre canadien a précisé que les négociations allaient débuter mardi. M. Harper a ajouté que le Canada et la Colombie allaient aussi négocier une entente qui vise à éliminer la double taxation dans leurs échanges commerciaux.

Stephen Harper a aussi annoncé une augmentation de l'aide canadienne au développement, dont une partie importante ira au déminage.

Plusieurs groupes, dont Amnistie internationale, avaient sommé le premier ministre canadien de placer les droits de la personne, et non l'économie, au coeur de ses entretiens avec le président colombien. Les enlèvements et les assassinats sont toujours aussi nombreux en Colombie. Certains membres de la classe politique sont aussi soupçonnés d'avoir aidé certains groupes paramilitaires.

Le premier ministre du Canada sera mardi et mercredi au Chili. Il ira ensuite à la Barbade, pour terminer son voyage en Haïti vendredi.

Que va faire Chavez ? Pour le moment le président vénézuélien tisse sa toile en renforçant ses relations avec les pires ennemis de la Maison Blanche. Il redéfinit sa stratégie militaire et économique, et a l’ambition de modifier la Constitution pour être éligible à nouveau, donc le match entre Bush et Chavez n’en est encore qu’à son début !

makandal