Offcanvas Section

You can publish whatever you want in the Offcanvas Section. It can be any module or particle.

By default, the available module positions are offcanvas-a and offcanvas-b but you can add as many module positions as you want from the Layout Manager.

You can also add the hidden-phone module class suffix to your modules so they do not appear in the Offcanvas Section when the site is loaded on a mobile device.

kamayiti_gbagbo

 

 

"Gbagbo malgré la tentative de coup d'état le processus de paix doit continuer, c'est aussi le souhait du premier ministre Guillaume Soro qui à échapper à la mort".

 

Visite du présidentielle en zone rebelle le voyage du chef de l’Etat à Bouaké reporté

 

Le Matin D'Abidjan : Dernière Mise à jour : 03/07/2007 (Auteur : Maxime Wangué )

 

 

Vingt quatre heures seulement après les tirs à la roquette contre l'avion transportant le Premier ministre Soro Guillaume, à l'aéroport de Bouaké, le chef de l'Etat, SEM Laurent Gbagbo qui répondait aux questions de M. Pierre Brou Amessan sur la Première chaîne de la RTI, a condamné avec la dernière énergie, le lâche attentat contre Soro Guillaume et a averti que les contradictions politiques ne se règlent pas par des assassinats.

Se prononçant sur cette attaque contre l'avion du Premier ministre Soro Guillaume, le président de la République n'est pas allé par quatre chemins pour condamner avec la dernière énergie cet attentat qui, précise-t-il, visait à bloquer le processus de sortie de crise enclenché depuis le 4 mars dernier avec la signature de l'accord de Ouaga. " Je condamne les auteurs d'un tel acte ", a-t-il martelé.

 

Le chef de l'Etat a ensuite révélé que le Premier ministre Guillaume Soro et lui étaient informés de ce que certaines personnes qui veulent saboter ou compromettre la paix étaient en train de préparer un coup d'Etat. " Il y a des pièges qu'on a évités mais comme il y en a plusieurs, il y a un piège qui nous a échappé ", a-t-il révélé. Il a par la suite félicité le premier ministre Guillaume Soro qui a fait montre de beaucoup de courage et de sang froid pendant cette attaque.

 

Le chef de l'Etat a également eu des mots de félicitations et d'encouragement pour les Forces armées des forces nouvelles qui ont réagi promptement et d'une manière énergique. L'armée de l'air a été saluée aussi par le Président Gbagbo qui a relevé le courage du pilote, le colonel Lékpéhi et son co-pilote qui ont ramené le Fokker 100 à Abidjan. Le numéro un ivoirien a fait remarquer que lui et son Premier ministre ne tomberont pas dans le piège tendu par les ennemis de la paix. " L'accord de Ouagadougou dérange beaucoup de personnes, a-t-il enchaîné. Parce que en 4 mois, il a connu plus d'avancées qu'en 4 ans.

 

 " Depuis le premier gouvernement de réconciliation formé en mars 2003 jusqu'à ce jour, nous avons beaucoup avancé. Et c'est ça qui dérange les ennemis de la paix ", a-t-il soutenu. " Les Ivoiriens sont déterminés à aller à la paix ", a fait savoir le Président Laurent Gbagbo qui a maintenu, malgré cet attentat, le programme des audiences foraines, de l'installation des Préfets, des magistrats aux jours et heures indiqués. " Seul le programme du flambeau de la paix connaîtra un décalage ", a déclaré le président de la République. Le chef de l'Etat a informé qu'il mettra à profit son voyage d'Accra ce dimanche 1er juillet pour convenir d'une nouvelle date avec ses pairs du Ghana et de l'Afrique du Sud.

 

 " Le flambeau de la paix sera célébré ce mois de juillet ", a-t-il précisé. A l'endroit de ceux qui préfèrent les raccourcis pour accéder au pouvoir, Laurent Gbagbo avertit : " Le pouvoir ne se trouve pas au bout du fusil mais dans l'urne ". Il a conseillé à ceux qui utilisent cette voie de renoncer car ils n'y parviendront pas. Aux auteurs de cette attaque, le chef de l'Etat a tranché. " Nous allons les arrêter et les juger. Car le salut de la Côte d'Ivoire n'est pas dans les fusils et les coups de canon ". A la question de savoir pourquoi c'est Soro Guillaume qui était visé, Laurent Gbagbo a expliqué que c'est un nouveau visage, celui de l'acteur qui a reçu mission en tant que Premier ministre, qui n'est pas nommé sous la pression internationale, de ressouder les deux morceaux de la Côte d'Ivoire. Il a rappelé qu'en décembre 2006 quand il a proposé le dialogue direct, beaucoup de personnes se sont moquées. 4 mois après l'accord de Ouaga, elles ont constaté de grandes avancées sur la route de la paix. Laurent Gbagbo a ensuite juré qu'il ne laissera jamais le Premier ministre Guillaume Soro dans des difficultés et qu'il était prêt à ordonner à l'armée d'aller le faire sortir de Bouaké le vendredi dernier, mais son collaborateur qu'il avait constamment au téléphone l'a rassuré que la situation était sous contrôle. Et promis de poursuivre la marche vers la paix. " Président on continue ", a répondu le Premier ministre au chef de l'Etat. Pour Laurent Gbagbo, c'est en tant qu'acteur de paix que Soro Guillaume a été visé. Le chef de l'Etat n'a pas omis les victimes de l'attentat manqué. Il a exprimé sa compassion aux familles endeuillées. Et souhaité prompt rétablissement aux blessés évacués à la Pisam.

 

 

Maxime Wangué

 

 

 

 

http://www.telediaspora.net/portail/fr/texte.asp?idpays=11&idinfo=2645