Offcanvas Section

You can publish whatever you want in the Offcanvas Section. It can be any module or particle.

By default, the available module positions are offcanvas-a and offcanvas-b but you can add as many module positions as you want from the Layout Manager.

You can also add the hidden-phone module class suffix to your modules so they do not appear in the Offcanvas Section when the site is loaded on a mobile device.

Le Fara Kemi Seba et deux de ses proches collaborateurs arrêtés par la police de Sarkozy

 

Les faits prennent place le 8 février 2007 à dix-huit heures et trente minutes à Chartres: ville dans laquelle GKS se rendait pour officialiser une nouvelle antenne du mouvement.

A leur arrivée sur le lieu de rendez-vous de la conférence, nos frères furent accueillis par un nombre important de policiers accompagnés de chiens pour visiblement empêcher GKS de délivrer son message de dignité et de justice à ses frères et sœurs. Après s'être soumis au contrôle d'identité, le Fara Kémi Seba a répondu aux questions de la presse présente sur les lieux à propos de GKS et a dénoncé de manière virulente la main mise qu'a la pieuvre sioniste sur ce pays à travers ses organes représentatifs tels que les médias, la justice, la police et bien d'autres encore qui ont entièrement adhéré à cette idéologie qui vise à l'extermination du peuple noir par tous les moyens.

C'est pour avoir désigné ce comportement raciste envers les siens comme étant « à vomir » que le Fara Kémi Seba, son porte- parole national Héry-Séchat et son garde du corps Konga ont été arrêtés par le commissaire divisionnaire Erick Degas, directeur de la Sécurité Publique en Eure- et -Loire au lourd passif à l'époque où il était commissaire à Poissy. A noter que ce dernier et ses sbires ne se sont basés que sur la seconde partie de la phrase du Fara qu'ils ont interprétés de façon erronée pour embarquer notre frère et deux de ses proches collaborateurs.

Après la garde à vue, nos trois frères furent convoqués à une comparution immédiate au tribunal de Chartres pour « outrage à agent ». Un procès qui s'est révélé être un simulacre quand le procureur de la République dit avoir vu sur le visage d'un des policiers des marques de griffure faites par le porte-parole national du Fara Héry-Séchat alors que celui-ci avait les mains menottés et gantés lors de son arrestation. Ce dernier a alors répliqué en demandant qu'une expertise de ses ongles soit effectuée: ce qui lui a été immédiatement refusé. Une preuve de plus qui souligne le comportement illogique, irrationnel et aberrant de cette raclure qu'est le sionisme.

Mais, pour couronner le tout, le procureur de la République déclare à l'issue de ce simulacre appelé procès que « le sionisme est une idéologie romantique et héroïque ». Phrase en principe condamnable par l'ONU si nous vivions dans un monde de justice puisque cette idéologie a été condamnée à plusieurs reprises pour son caractère colonialiste. Et à rappeler qu'à cause d'une telle idéologie que périrent plus de 600 millions de Noirs.

Comment pouvons-nous laisser dire de telles atrocités à notre encontre? A quand une réelle prise de position contre ce cancer qui nous gangrène jusqu'à la moelle? Parce qu'il refuse cette injustice et la combat bec et ongle au nom de la Dignité qu'aujourd'hui, Kémi Seba, Fara de la GKS, se retrouve derrière les barreaux.

Notre frère Kémi Seba sera en procès le 22 mars 2007 pour propos antisémites et incitation à la haine raciale. Il est du devoir de toute personne éprise de vérité et de justice d'être présente à ce procès pour montrer que nous entendons son message et pour dire haut et fort que le temps où l'homme noir se laissait marcher dessus est clairement révolu.

De plus amples informations seront fournies sur le site du Fara

MANTATA-SECHAT

source : www.seba-wsr.com