Offcanvas Section

You can publish whatever you want in the Offcanvas Section. It can be any module or particle.

By default, the available module positions are offcanvas-a and offcanvas-b but you can add as many module positions as you want from the Layout Manager.

You can also add the hidden-phone module class suffix to your modules so they do not appear in the Offcanvas Section when the site is loaded on a mobile device.

Pourquoi, lorsqu'on touche à un juif on touche à la République, mais lorsqu'on 'tabasse' un Noir : DIEUDONNE à la Martinique en proférant des insultes racistes (et en France aussi avec ses enfants), ou encore deux éboueurs Noirs, la République n'est pas touchée ? Pourquoi cette diabolisation de Kémi SEBA et des Noirs en général ?

Nous sommes fin janvier 2002, l'association "Conscience Noire" organise une rencontre avec les anciens durant laquelle je présente mon ouvrage "Moïse l'Africain", dans l'auditoire se trouve un jeune d'une intelligence remarquable par ses questions "frère Stéllio" membre de la Nation of Islam à l'époque (en février 2002 je fondais l'association Kamitik et son site).

En décembre 2002 "frère Stellio" avec quelques frères (Joce, Evans, Raheem) fondèrent le PARTI KEMITE dans le but de défendre le peuple kémite (Noir) face aux injustices et notamment "les bavures policières" fort nombreuses à l'époque.

Vers le mois de février 2004 je rejoignais le PARTI KEMITE en tant que responsable culturel, mais c'est en Aout 2004 avec la marche pour le petit Ibrahim DIAKITE (7 ans) tué par un policier que le PARTI KEMITE et son porte parole Kémi SEBA furent médiatisés.

Avec le PARTI KEMITE, pour la première fois en France notre peuple ne comptait plus sur les autres pour sa défense et se prenait en main, c'était une véritable révolution due à la rencontre de deux esprits brillants unis dans une même foi en ATONA le Dieu Unique.

Bien évidemment, tous ne partagèrent pas cette foi et surtout la prophétie sur la venue d'un bon Pharaon (Fara), d'un Sauveur (KuRYSoT) et en décembre 2004 le frère Kémi SEBA fonda la TRIBU KA qui n'est plus à présenter.

A cause des divergences entre Kémi SEBA et moi-même, j'ai décidé de ne pas suivre la TRIBU KA et de travailler de mon côté comme auparavant, ce qui fit croire à certains que nous étions en froid. Mais comme je le dis souvent Kémi SEBA et moi, sommes d'accord sur le fond, c'est uniquement sur les détails qu'il y a divergence.

Dans les médias nous avons tous entendu parler de Kémi SEBA et les accusations portées à son encontre, uniquement parce qu'il réclame la JUSTICE pour son peuple et non deux poids deux mesures.

Pourquoi, lorsqu'on touche à un juif on touche à la République, mais lorsqu'on 'tabasse' un Noir : DIEUDONNE à la Martinique en proférant des insultes racistes (et en France aussi avec ses enfants), ou encore deux éboueurs Noirs, la République n'est pas touchée ? Pourquoi cette diabolisation de Kémi SEBA et des Noirs en général ?

Parce que Kémi SEBA profitant de sa médiatisation a mis le doigt là où ça fait mal, alors ceux qui ont senti le danger surtout après les émeutes de novembre 2005 ont décidé de l'éliminer d'une façon ou d'une autre.

C'est ainsi, que croyant que j'étais en désaccord avec Kémi SEBA j'ai été contacté par des "pseudos journalistes" afin de discréditer le FARA, bien évidemment je ne mange pas de ce pain là et j'ai refusé tout en avertissant Kémi SEBA par l'intermédiaire d'un ami commun.

Je me rappelle tout particulièrement en juin 2006 "d'un journaliste" qui au départ faisait mine de s'intéresser à mes recherches, mais qui en fin de compte voulait me soutirer des renseignements sur Kémi SEBA pour un livre qui ne devait pas sortir avant février 2007 me dit-il, sur ordre du ministère de l'intérieur.

Voyant, qu'il ne pouvait rien retirer de moi, il mit fin à notre rendez-vous précipitamment et je n'entendis plus parler de lui, ni de sa commande du cdrom de mon livre "La véritable Bible de Moïse" qu'il avait réservé.

Le 26 novembre 2006 lors d'un meeting organisé par Kémi SEBA en ma compagnie et celle de Doumbi FAKOLY, à ma grande surprise je vis ce "journaliste" et fis part à Kémi SEBA de mes soupçons à son égard.

Le 23 janvier 2007, le Fara Kémi SEBA me rendit hommage ainsi qu'à son porte-parole le Fari TAHARKA clouant ainsi le bec à tous ceux qui pensaient que nous étions brouillés.

La réaction ne se fit pas attendre, le 24 janvier 2007 j'ai reçu à 00h42 un mail insultant de la part de quelqu'un qui voulait se faire passer pour Kémi SEBA, afin de le discréditer et semer la zizanie entre nous.

Bien évidemment, cela n'a pas fonctionné car je connais très bien Kémi SEBA et je lui transférai ce mail afin qu'il puisse faire ses propres recherches à l'aide de l'adresse IP (de mon côté j'ai pu me rendre compte que ce mail venait d'un serveur à Columbia University).

Au vue de ces éléments, il est clair que l'arrestation de Kémi SEBA était programmée depuis longtemps, ce qui explique sa comparution immédiate pour des motifs plus que douteux et cette parodie de justice dans un pays qui se veut la patrie des droits de l'homme.

Si j'ai décidé de rendre publique ces faits connus par un petit nombre et prendre aussi des risques, c'est parce que Kémi SEBA vaut la peine qu'on prenne ces risques pour lui, d'autant plus que je crois sincèrement que sa vie est en danger dans cette prison. Ce ne sera pas le premier Noir à mourir étrangement dans les prisons françaises.

Pierre NILLON

http://pierre-nillon.com/