Offcanvas Section

You can publish whatever you want in the Offcanvas Section. It can be any module or particle.

By default, the available module positions are offcanvas-a and offcanvas-b but you can add as many module positions as you want from the Layout Manager.

You can also add the hidden-phone module class suffix to your modules so they do not appear in the Offcanvas Section when the site is loaded on a mobile device.

Rappelons que NatiOnde avait également été désactivée par les « chiens de garde » du système lors de votre premier passage chez nous au mois de juin 2006. Cette interview aura quand même lieu par écrit sur notre nouveau blog d’information : http://nationde.canalblog.com/

Kémi SEBA Bonjour, bienvenue sur NatiOnde, vous deviez être interviewé sur notre média le samedi 14 Octobre 2006, date anniversaire de la création de notre site. Cette interview a été annulée, dû à la censure de notre radio après le passage de Bruno GOLLNISCH délégué général du Front National qui revenait sur son attaque médiatique.

 

Rappelons que NatiOnde avait également été désactivée par les « chiens de garde » du système lors de votre premier passage chez nous au mois de juin 2006. Cette interview aura quand même lieu par écrit sur notre nouveau blog d’information : http://nationde.canalblog.com/

 

 

INTERVIEW DE KEMI SEBA

Source : http://nationde.canalblog.com/archives/2006/10/21/2963158.html

 

Que vous inspire ces événements ?

 

Cela ne peut m'inspirer que de la joie lorsque l'on sait que ce système cancérigène ne tente d'empêcher de parler que ceux qui dérangent ses intérêts .

Cela doit être considérer comme un gage de valeur vous concernant, et doit donc vous pousser à continuer vôtre lutte.

 

D’ailleurs vous êtes un habitué de la Censure, pouvez-vous nous parler de votre dernier procès ?

 

Officiellement, mon dernier procès avait trait à de prétendus propos antisémites que j'aurai tenu sur mon site. Mais la réalité est que j'ai tout simplement indexé la mafia sioniste qui est à la base des problèmes de mon peuple en l'accusant notamment, preuve à l'appui, d'être les planificateurs de l'esclavage des africains. Et comme vous vous en doutez, ça n'a pas plu au juge dont le nom qui sonne très neutre est Mr. Bin-Oche.

 

D'ailleurs, toutes les officines sionistes ont participé à ce procès contre moi (SOS RACISME, la Licra, L'UEJF), pensant pouvoir me donner une bonne leçon. Mais le problème est que, une fois de plus, leur procès, me donnant une nouvelle exposition médiatique s'est retourné contre eux, les médias ayant largement couvert l'événement. De ce fait, malgré que bien évidemment le procès fut gagné par la raclure sioniste, j'ai pu encore une fois tenir mon discours devant des millions de personnes à la télévision, et le lendemain de la fermeture de mon site, en ouvrir un autre connu des gens, tout ça grâce au manque de stratégie de mes ennemis.

J'ai encore une fois réussit à élargir mon auditoire.

 

Vous avez été dissout en conseil des ministres, comment vous organisez-vous maintenant ?

(Nom, actions, réseaux, projets…)

 

Rien n'a changé, à la différence que, c'est Kémi Seba qui parle pour ses frères et sœurs, et non plus la Tribu KA. Ces derniers mois, le nombre de soutiens à mon encontre a littéralement explosé, et de la source d'un journaliste , je sais que cela inquiète énormément les autorités.

 

Vos différents objectifs à courts et moyens termes ?

 

Je ne me suis jamais caché sur mes objectifs. Cela fait des années que je dis que je ferais partie de ceux qui mettront à genou les tenants de ce système qui asphyxie tout ceux qui se battent pour leur dignité.

 

En 2007, Sarko prépare les élections, Besancenot les manifestations, et Seba l'insurrection contre les intérêts de l'esclavagiste moderne qu'est le sioniste (qu'il soit blanc, juif, arabe ou noir comme Harlem Désir).

 

Votre prochaine réunion publique sera sur le thème « Orienter la rage des Banlieues », comment analysez-vous ce phénomène de rébellion ?

 

Je n'en dirais pas trop avant la conférence, mais je peux simplement déclarer que la colère qu'il y a dans les banlieues a depuis 20 ans été canalisée par les officines sionistes, tel que SOS RACISME et compagnie, et redirigée vers la cible idéale que représente la Droite nationale.

 

J'ai moi même été élevé dans la haine de ceux qui aimaient leur pays, jusqu' à ce que j'ouvre les yeux sur ceux qui nous manipulaient tous, à savoir les sionistes.

La vérité est que vous n'êtes pas les ennemis des Kémites. Car Vous ne voulez pas vivre avec les noirs, mais les Kémites (à différencier des nègres) veulent encore moins vivre avec vous. La France est devenu un camp de concentration asphyxiant la dignité raciale de chaque peuple. Chaque famille humaine a le droit de vivre dans son espace vitale, avec les biens qui lui sont propre. Voilà pourquoi les Kémites sont ici. Dès que nous auront obtenu dédommagements des mêmes qui en ont obtenu à Nuremberg, nous repartirons chez nous.

Ce message, les banlieues n'étaient pas les années précédentes prêtes à l'entendre. Mais au grès de mes multiples déplacements, je me rends compte d'un extraordinaire changement des mentalités.

 

Vous n’êtes pas le premier à voir un potentiel révolutionnaire dans ces jeunes, nous pensons de suite au MIB (Mouvement Immigration Banlieues) sous-marin du Parti Communiste il y a quelques années, qu’apportez de nouveau ?

 

Je répondrais de la manière la plus courte possible, à savoir que le MIB était intégrationniste puisque d'obédience marxiste, tandis que mon propos n'est pas idéologique, mais a trait à la dignité raciale. Cela fait une différence de taille. Je ne veux pas m'intégrer à un pays qui n'est pas le mien, j'appelle chacun à la fierté de soi, et non pas à être un mendiant ou un indigène de la république.

 

Et chez les miens en cité sensible, mon propos est de plus en plus reçu 5/5.

Dans un autre genre de récupération politique de gauche, que vous inspire l’appel de différentes personnalités du SHOW BIZ, issues des banlieues comme Joey STARR à s’inscrire sur les listes électorales pour éviter un nouveau 21 Avril 2002 ?

Ces gens là sont des marionnettes instrumentalisées par les mélangistes que sont les sionistes. A l'image de Bennethon, ils aiment quand l'identité des peuples se diluent... Ils s'aiment à dire comme les Thuram et compagnie qu'un noir peut être français. Moi je ne mange pas de ce pain là.

 

Est-ce vraiment l’intérêt des jeunes de banlieues de répondre à cet appel ?

 

Certainement que non. Mais de toute façon, même si mes mots vous déplaisent, il faudra bien que vous entendiez qu'en ce qui concerne les élections, les dés sont déjà pipés. Le prochain président de la République ne sera pas un ami, et quel qu’il soit, cet après les élections qu'il faut penser, plus qu'à l'avant. Il y a une guerre qui se profile dans ce pays, pas besoin d'être devin pour le savoir. Et que les jeunes votent pour Sarko, Sego ou un autre ne changera rien sur l'évidence qui est que le futur candidat sera, de manière ouverte ou déclarée, sioniste.

 

Lilian THURAM, Stéphane POCRAIN, et Harry ROSELMACK représentent cette intégration à marche forcée, pensez-vous que cela puisse régler le problème de l’impossibilité de cohabitation des différentes communautés en France?

 

Ma montée en puissance politiquement et médiatiquement parlant atteste de la valeur caduque des trois clowns que vous m'avez cité.

Vous devriez voir dans l'exposition médiatiques des 3 comiques ci dessus les dernières salves d'un système qui ne peut plus contrôler les velléités raciales des peuples fiers, et qui par conséquent essaie de faire croire que tout va bien en brandissant 3 bountys qui plaisent aux femmes blanches avides d'hommes noirs, mais qu'exècrent une bonne partie du prolétariat noir qui voit bien que ces gens là ne se battent pas pour eux...

 

Comme le veut la tradition sur NatiOnde, Kémi SEBA, nous vous laissons le mot de la fin ?

 

Courage collègues nationalistes, la victoire est au bout pour ceux qui se lèveront, et qui n'auront pas peur de prendre des risques.

 

Kémi SEBA Merci.

___________________________________________________________________________

 

MEETING DE KEMI SEBA

 

A l'heure où ,la jeunesse "noire" de banlieue ne cesse d'être stigmatisée par le pouvoir en place, KEMI SEBA propose à la rue d'orienter sa colère non pas vers les voitures de nos pères  que l'on a brûlé lors des dernières émeutes d'Octobre  2005, mais bel et bien vers le "CANCER"  qui contrôle tout dans ce pays, qui décide de qui doit souffrir, et qui doit sourire...

Ce CANCER et la manière d'agir face à lui sera explicité aux représentants de différentes cités  présents  à cette conférence.

 

Certains naïfs, apôtre de la mendicité républicaine envisagent de construire leur avenir par les urnes, Kémi SEBA invite les dignes à préparer le leur via la rue.

 

Meeting ouvert aux Kémites, à la jeunesse des banlieues, et a tous ceux désireux d'en finir avec ce système d'oppression.

 

 

 

 

--------------------------------------------------------------------------------

Date et adresse du Meeting:

 

Dimanche 29 Octobre 2006 à 15H au 8 Rue des Dunes. 75019 Paris

 

Métro le plus proche: Belleville

 Contact: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. adresse email est protégée. L'autorisation des scripts Javascript doit être active pour le consulter.

Participation à 3 euros