Offcanvas Section

You can publish whatever you want in the Offcanvas Section. It can be any module or particle.

By default, the available module positions are offcanvas-a and offcanvas-b but you can add as many module positions as you want from the Layout Manager.

You can also add the hidden-phone module class suffix to your modules so they do not appear in the Offcanvas Section when the site is loaded on a mobile device.

kinshasa.jpg Le président de la République démocratique du Congo, Joseph Kabila, a quitté Kinshasa hier vendredi pour Luanda, en Angola où il a assisté à la célébration du trentième anniversaire de l'accession de ce pays à l'indépendance.

Dans la capitale angolaise, le chef de l'Etat congolais a été précédé par une importante délégation conduite par le ministre de la Coopération régionale, précise la source.
L'Angola a fêté, le vendredi 11 novembre, ses 30 ans d'indépendance essentiellement marqués par une guerre civile de 27 ans dont le pays a du mal à se remettre en dépit d'immenses richesses, 68% des Angolais vivant avec moins d'un dollar par jour. Dans son adresse de circonstance, le président angolais, José dos Santos a déclaré : « Nous sommes en train de créer des conditions pour que les élections prévues en 2006 soient libres et transparentes ».
TOLERANCE ET CIVISME
S'adressant aux responsables des partis politiques de son pays, Dos Santos leur a demandé de lancer des messages de tolérance et de civisme à l'occasion de futurs scrutins. Par ailleurs, le président angolais a invité la population à voter de manière pacifique. Rappelant l'histoire de son pays, le président Dos Santos a fait remarquer que son pays a connu 27 ans de guerre civile dont les dégâts matériels on été chiffrés à 40 milliards de dollars américains. Il a rendu «les armées étrangères» responsables de ces dégâts et cela sans les nommer. Cuba et l'Afrique du Sud de l'apartheid, sont intervenus militairement dans le conflit angolais dans les années 80, a-t-il précisé.
Dos Santos a annoncé la mise en place dans les trois ans à venir d'un programme de déminage et de reconstruction des infrastructures détruites pendant la guerre afin de créer beaucoup d'emplois. Auparavant, le président portugais qui s'était entretenu avec son homologue angolais, a proposé la tenue prochaine à Lisbonne ou Luanda d'une conférence des investisseurs multilatéraux. A en croire Jorge Sampaio, son objectif sera « de mobiliser les entrepreneurs des deux pays » pour aider à reconstruire l'Angola. Pour la petite histoire, l'on sait que la République démocratique du Congo et l'Angola entretiennent de très bonnes relations diplomatiques depuis des années.
L'intervention des troupes angolaises lors de l'agression de la Rdc par des troupes étrangères en août 1998, n'est qu'une illustration d'excellents rapports qui existent entre Kinshasa et Luanda. Pas plus tard que cette année, l'Angola a dans le cadre de la coopération bilatérale avec la Rdc, formé des policiers congolais qui assurent actuellement la sécurité de la population à Kinshasa.
Source : Le potentiel

{jos_smf_discuss:Politique}