Offcanvas Section

You can publish whatever you want in the Offcanvas Section. It can be any module or particle.

By default, the available module positions are offcanvas-a and offcanvas-b but you can add as many module positions as you want from the Layout Manager.

You can also add the hidden-phone module class suffix to your modules so they do not appear in the Offcanvas Section when the site is loaded on a mobile device.

ImageAVIS DE LA TRIBU KA SUR LA MARCHE DU 22 MAI 2005

ATON ANKH PA NETER WA NAN KY HURY TEP EF

Inedj her tjen, frères et sœurs Kémites.


A la suite de la marche du 22 mai 2005 pour la commémoration de "l'abolition" de l'esclavage, il nous est apparu nécessaire voire salutaire de donner nôtre sentiment sur cet évènement.


La TRIBU KA est globalement satisfaite de la mobilisation des frères et sœurs Kémites éprouvant le besoin de se souvenir et de se recueillir.

Elle est également satisfaite du très remarqué élan de protestation du public face à ce que nous pouvons tout simplement qualifier de censure. Censure du leader KEMI SEBA, FARA de la TRIBU KA, qui, contrairement à d'autres orateurs et oratrices présents, a fait le choix de s'insurger contre le fait qu'une leucoderme puisse prendre la parole pour délivrer de surcroît un discours pro palestinien, à la tribune d'une marche officiellement programmée pour la mémoire de nos Ancêtres. D'un point de vue symbolique, cette intervention nous parait indécente, intolérable pire encore insultante.

La TRIBU KA déplore le manque de professionnalisme et d'éthique du service d'ordre de la marche qui s'est senti obligé de faire usage de gaz lacrymogènes contre des femmes et des enfants, et ce dans le but avoué d'empêcher KEMI SEBA de s'exprimer et dans la même occasion de condamner fermement l'intervention indésirée et indésirable décrite précédemment.

Comme beaucoup de participants nous avons eu le sentiment que l'on gazait les Kémites pour mieux permettre à une leucoderme d'instrumentaliser, de récupérer une marche qui aurait dû davantage se focaliser dans une optique profondément kémite.

Espérons, néanmoins, que les organisateurs sauront prendre note des frustrations occasionnées par ces déviations et ces instrumentalisations, pour enfin rétablir le respect et la solennité qui auraient dû être les mots de cette marche.

Wdj Ankh Seneb

FARI TAHARKA, Kaout En Atona, Responsable de la TRIBU KA dans le Sud-ouest de la FRANCE