Offcanvas Section

You can publish whatever you want in the Offcanvas Section. It can be any module or particle.

By default, the available module positions are offcanvas-a and offcanvas-b but you can add as many module positions as you want from the Layout Manager.

You can also add the hidden-phone module class suffix to your modules so they do not appear in the Offcanvas Section when the site is loaded on a mobile device.

Pourquoi Jude Célestin a-t-il rencontré Evans Paul ?

Ce n’est pas une rumeur. Le premier ministre de facto Evans Paul a bel et bien rencontré le candidat à la présidence de la Ligue alternative pour l'émancipation d’Haïti (Lapeh), Jude Célestin. Et selon, le coordonnateur de LAPEH Hector Anacacis son candidat a également rencontré une délégation des Nations-Unies en Haïti.

En effet, pourquoi cette rencontre avec Evans Paul se demandent plus d’un ? Est-ce pour planifier la tenue du scrutin pour le second tour de la présidentielle ou pour exposer plutôt les failles du CEP ? Jude Célestin ne devrait-il pas répondre cette question au groupe des 8 qui eux-mêmes n’ont jusqu'à présent participé à aucune des réunions du candidat placé deuxième par le CEP. Selon ce qu’a rapporté l’agence Haïti Press Network (HPN) ; les deux hommes au cours de l’entretien ont parlé autour du processus électoral notamment sur la question d'assainissement de l’environnement électoral et de l’épuration des résultats du 25 octobre.

Qui dit Evans Paul, dit Martelly, dit le CEP d’Opont. Pourquoi Célestin a accepté de discuter avec le Premier ministre et refusé tout contact avec le Conseil électoral provisoire ? Pourquoi cette réunion quand le directeur exécutif du Cep, Mosler Georges annonce dans une conférence de presse le 14 décembre que « techniquement le CEP est prêt pour le second tour le 27 décembre prochain. »

Par ailleurs dans un communiqué de presse en date du 11 décembre 2015, le G8 dénonce toute manœuvre du régime tèt kale, avec l’appui de certains acteurs de la communauté internationale, tendant à remplacer la commission d’enquête indépendante, sollicitée par le secteur démocratique, en vue de rétablir la sincérité du 25 octobre 2015 par « une forme de commission de garantie électorale » qui serait « composée par des supporteurs du régime ». Il renouvelle sa demande pour la mise en place d’une commission indépendante chargée d’établir la sincérité du scrutin.

Le G8 déclare appuyer toutes les manifestations pacifiques, réclamant la démission des partisans zélés du régime tèt kale au sein du Conseil électoral provisoire (Cep) et la poursuite du processus électoral dans de meilleures conditions et dans un climat serein et propice à l’organisation de joutes électorales et prend acte des revendications populaires, exprimées à cor et à cri dans les différentes manifestations organisées pour réclamer le départ du président Joseph Michel Martelly, la fin de l’impunité et l’arrestation des prédateurs électoraux »

Dans la même veine, Jude Célestin de la Ligue alternative pour le progrès et l’émancipation haïtienne (Lapeh) a envoyé une lettre réponse au président du CEP, Pierre-Louis Opont qui l’avait invité à le rencontrer pour lui permettre de prendre des dispositions relatives à la tenue du 2e tour de la présidentielle. Jude Celestin a écrit qu’un vrai second tour, crédible, implique que les deux candidats aient bénéficié de la confiance de la population au premier tour, soit l’émanation de la volonté populaire et rejette toute idée d’aller au second tour, annoncé pour le 27 décembre 2015, face à son rival, le candidat officiel pour le Parti haïtien tèt kale (Phtk) au pouvoir, Jovenel Moise, arrivé en tête de ces dits résultats. Célestin réaffirme sa volonté de ne pas rencontrer le conseil électoral provisoire avant la mise sur pied d’une commission d’évaluation de la présidentielle du 25 octobre dernier. Il se dit prêt à discuter, une fois le travail de ladite commission achevée, sur la mise en œuvre de ses recommandations et la tenue du 2e tour du scrutin ; estimant qu’une rencontre avec le CEP, serait inopportune sans la mise en train, sans délai, de la commission d’évaluation ; mais tout ce verbiage ne l’a pas empêché de rencontrer Evans Paul, le grand stratège de la politique magouillante.