Offcanvas Section

You can publish whatever you want in the Offcanvas Section. It can be any module or particle.

By default, the available module positions are offcanvas-a and offcanvas-b but you can add as many module positions as you want from the Layout Manager.

You can also add the hidden-phone module class suffix to your modules so they do not appear in the Offcanvas Section when the site is loaded on a mobile device.

 LES FAITS

 

Le mercredi 18 janvier 2012 devait avoir lieu la cérémonie de dédicace du livre « Côte d’Ivoire : Le traquenard électoral » de M. Charles Blé Goudé, au Baron de Yopougon, à Abidjan. Sortis nombreux pour enfin lire les  écrits-vérités de celui qui est désormais devenu un opposant politique en exil forcé, les Ivoiriens n’ont pu satisfaire leur curiosité. Plusieurs détachements des fameux soldats FRCI, de l’ONUCI et le commissaire du District de Yopougon, invités-surprises, ont intimé l’ordre aux organisateurs, au conférencier de même qu’aux vrais invités de vider les lieux. Ainsi en a décidé le pouvoir « démocratique » de la nouvelle Côte d’Ivoire. Selon ce régime, l’auteur de l’œuvre étant persona non grata en Côte d’Ivoire, car visé par un mandat d’arrêt international, la cérémonie de dédicace ne peut se tenir. Face à la grogne de la foule et à l’atmosphère de plus en plus électrique, Dr Augustin Guehoun, conférencier du jour, a conseillé, par sagesse, aux invités et aux militants et sympathisants de retourner calmement à la maison. Frustrés mais dignes, les Ivoiriens se sont résolus à observer cette recommandation dans la discipline.

 

NOTRE POSITION

 

Le Cabinet de communication de M. Charles Blé Goudé :

- déplore qu'une manifestation qui bénéficiait de l'autorisation du Ministere de l'Intérieur ait été curieusement interrompue puis empêchée de se tenir sous la menace ;

- condamne cette négation des libertés par les nouveaux tenants du pouvoir en Côte d’Ivoire ; 

- interpelle le pouvoir en place, car on ne dirige pas un peuple dans la frilosité et la peur ; 

- invite les autorités ivoiriennes à respecter le droit à la différence ;

- prend l’opinion nationale et internationale à témoin afin que le régime ivoirien soit mis devant ses responsabilités ; 

- témoigne son soutien au vaillant peuple de Côte d’Ivoire et l’encourage à continuer de faire preuve de lucidité et de ténacité dans cette période difficile de l’histoire de notre Nation ;

- réitère le vœu de M. Charles Blé Goudé de voir la vie politique reprendre son cours normal en Côte d’Ivoire ; 

- renouvelle l’appel au dialogue politique de M. Charles Blé Goudé.

 

La lutte continue.

 

Fait à Londres, jeudi 19 janvier 2012

 

Pour le Cabinet de communication 

de M. Charles Blé Goudé

 

Morris Balewa