Offcanvas Section

You can publish whatever you want in the Offcanvas Section. It can be any module or particle.

By default, the available module positions are offcanvas-a and offcanvas-b but you can add as many module positions as you want from the Layout Manager.

You can also add the hidden-phone module class suffix to your modules so they do not appear in the Offcanvas Section when the site is loaded on a mobile device.

×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 63

La Représentation du Fpi en France vient d’apprendre avec une réelle satisfaction la libération de quatorze (14) prisonniers politiques en Côte d’Ivoire parmi lesquels le Président Affi N’Guessan, le Vice-président Aboudramane Sangaré, le Secrétaire Général adjoint Alfonse Douaty et le camarade Koua Justin, Secrétaire national de la Jfpi.


La Représentation du Fpi en France souhaite la bienvenue à nos camarades trop longtemps détenus injustement dans les geôles de M. Ouattara.
Cependant, il est important de noter que des centaines de prisonniers politiques croupissent encore en prison, notamment la Première Dame Simone Ehivet Gbagbo, Vice-présidente du Fpi.


Au delà de ces libérations qui ne sont que provisoires, la Représentation du Fpi en France invite M. Ouattara et son gouvernement à prendre une loi d’amnistie générale pour favoriser une décrispation totale de la vie politique en Côte d’Ivoire.


C’est le lieu de rappeler que seule la lutte politique paie. En effet, depuis le 11 avril 2011, les Ivoiriennes et les Ivoiriens, comme un seul homme, se dressent au quotidien contre les exactions du régime Ouattara. Cette lutte menée dans l’abnégation continue de payer. Aussi la Représentation du Fpi en France voudrait-elle saluer le combat des Ivoiriennes et des Ivoiriens et la détermination de la direction du Fpi qui le conduit sans relâche.
Plus que jamais, il faut poursuivre le combat pour la sécurité des Ivoiriens, la libération du Président Laurent Gbagbo et celle de tous les prisonniers politiques, le retour apaisé des exilés politiques, de même que la restauration de l’Etat de droit et du jeu démocratique en Côte d’Ivoire.
La Représentation du Fpi invite vivement la France et la communauté internationale à soutenir ce noble combat du peuple ivoirien et à continuer de faire pression sur le régime Ouattara et la Cour pénale internationale pour que justice soit faite aux Ivoiriens.
La Représentation du Fpi en France renouvelle toute sa foi au combat démocratique et en une alternance politique pacifique pour une réconciliation sincère entre Ivoiriens.

Fait à Paris le 5 août 2013
Hortense ADE ASSALE
Représentante du Fpi en France

Add a comment

militaires encore injustement détenus »

Toussaint Alain

Paris, le 5 août 2013 - Je note avec satisfaction la remise en liberté provisoire, ce jour, de 14 détenus politiques, dont MM. Pascal Affi N’Guessan, président du Front populaire ivoirien (FPI), Michel Gbagbo, fils du Président Laurent Gbagbo, et Philippe-Henry Dacoury-Tabley, ancien gouverneur de la Banque centrale d’Afrique de l’Ouest (BCEAO).

Add a comment

Déclaration contre l’intervention militaire française au Mali

Nous condamnons la énième intervention militaire française en Afrique et particulièrement au Mali après la récente descente des  raids militaires en Côte d’ Ivoire et en Lybie en 2011,  qui ont fait au passage des milliers de morts africains. Cette intervention au Mali ne peut pas être vue comme une action salvatrice mais plutôt  analysée comme une action d’occupation du territoire malien, venant  parachever l’occupation barbare des Djihadistes et offrir  sur un plateau d’or un territoire en agonie en bafouant ainsi la souveraineté d’un pays indépendant.

L’incurie et la faiblesse militaire des pays voisins donnent à la France un rôle de  maton et de gendarme qu’elle s’est toujours donnée en Afrique, notamment au Congo, en Centrafrique, au Niger, au Tchad, au Gabon et en Côte d’Ivoire.

Add a comment