Offcanvas Section

You can publish whatever you want in the Offcanvas Section. It can be any module or particle.

By default, the available module positions are offcanvas-a and offcanvas-b but you can add as many module positions as you want from the Layout Manager.

You can also add the hidden-phone module class suffix to your modules so they do not appear in the Offcanvas Section when the site is loaded on a mobile device.

 Un Enlèvement Chirurgical: Zoé livre les secrets du Darfour Une affaire encore plus grave qu'elle n'y paraît. L'arche de zoé qui porterait aussi bien le nom de l'arche de la mort est bel et bien une organisation qui promettait une mort certaine ou une certaine mort aux enfants africains.

Vous ne croyez pas soupçonner le vaste trafic qui se trame dans cette affaire. Comme l'empoisonnement des sols des Antilles par le chlordécone, l'Arche de la mort (Zoé) est le énième maillon d'une chaîne bien longue et l'on comprend maintenant pourquoi ses responsables disent que les autorités françaises sont au courant. Et nous pensons que ces "donneurs de la mort" disent vrai. Car c'est un vrai drame humain qui se joue et qui nous livrera au fil des jours ses secrets, les plus obscurs.Voilà un pays dont les hôpitaux manquent cruellement d'organes pour sa population malade et en attente. Alors que faut-il faire pour sortir de cette impasse ? L'Afrique et plus précisément le "Darfour" ne pouvaient pas mieux tomber pour résoudre cette épineuse question. Des familles dont l'un des membres est en attente d'un organe, sont dans le désespoir. On commence par instituer, dans le cas de la France, l’obligation facultative du don d'organe de son vivant. Pour certaines familles, on n'attend même pas l'aval, on prélève les organes s'en en avertir les membres "Affaire Eliane KABILE". Une famille noire soit dit en passant et sans arrière pensée aucune.Nous ne mentionnons pas ici les cas des morts non élucidées dans les hôpitaux et dont les corps ne sont pas récupérés par les familles, si les ou les défuntes en avait.Il faut donc, pour atteindre cet objectif (se procurer des organes ) stériliser les esprits, les formoliser. On procèdera donc par l'utilisation de la rhétorique et le superlatif autour de la mort. C'est ainsi que nous avons vu de nombreuses personnalités monter au créneau et dire combien le Darfour est carrément un cimetière à cœur ouvert. Malgré la prudence d'un Rony Braumann, on a eu de cesse de vendre à l'opinion publique, que l'autre mot pour signifier mort est: le Darfour. Des icônes occidentales du show-biz s'y collent tant bien que mal pour montrer l'horreur qui se joue au Darfour. Technique bien rôdée et qui continue à faire ses preuve encore hélas. Bernard Kouchner lui même ne portait-il pas des sacs de riz en s'indignant devant les caméras de télévision (préalable de cette mise en scène) de l'horreur du kosovo, pendant qu'il fourguait des armes (hors caméra) pour encore faire monter l'horreur?. Voir ici. Ce qu'il faisait déjà au Biafra pour déstabiliser le Nigeria. {sidebar id=1} Le slogan "alarmiste" de l'arche de Zoé " « Il faut sauver les enfants du Darfour pendant qu’il est encore temps. Dans quelques mois, ils seront morts ! » auquel il faut ajouter "Au Darfour, un enfant meurt toutes les 5 minutes". Faites le calcul, si tel était le cas, où auraient-ils trouvé encore les 109 enfants, si on prend pour début de la guerre au Darfour ne serait-ce que les 2 dernières années ? Chacun comprend l'effet de la communication pour créer un climat propice qui permette d'accepter tout et n'importe quoi.Qui mieux qu'une ONG pour faire donc l'affaire ? Derrière cette dénomination, le monstre étatique a choisi la neutralité. Qui aurait donc l'idée de soupçonner quelques individus de bonne foi qui investissent de leur temps et de l'argent pour sauver l'Afrique ? Les autorisations et des identifications sont distribuées comme des petits pains à toute organisation qui se présente pour "aider" l'Afrique, en plus de quelques subventions et coups de pouce de l'état. En contrepartie, ces organisations ont des missions à remplir parmi lesquelles servir les hôpitaux en organes, sang etc.Pour faire bonne impression, on invite gaiement la télévision pour couvrir les événements. Ceci nous rappelle les attaques de l'Irak; lorsque l'on nous vendait la guerre "chirurgicale".L'arche de la mort "zoé" qui vient d'être épinglée et avec lequel l'état se désolidarise, nous le rappelons, n'est qu'une infime partie de la juteuse affaire qu'est le Darfour. Combien d'enfants n'ont pas eu la chance de cette centaine d'enfants qui ont échappé à la vraie chirurgie pour sauver quelques âmes blanches et à forger la célébrité de tel ou tel autre professeur ou hôpital ? Comme en son temps l'arche de "Noé" sauvait l'humanité, l'arche de zoé a fait le choix de sauver quelques malades blancs (?) en se servant d'enfants Noirs ? C'est toute la symbolique qui est posée et seuls Cham et Noé détiennent les clés du mystère. Loin d'être la seule, d'autres organisations opèrent sous silence qui dans le trafic d'armes, qui dans le trafic des matières premières, ou telle autre comme zoé, dans le trafic d'individus. L'Arche n'a pas encore fini de nous livrer les dessous du Darfour. Les Occidentaux (Espagnols, Français) pour l'instant épinglés, sont bien décidés à faire leurs "courses" en Afrique même en donnant la mort.

Rama Yade maîtrise t-elle les cartes de cette affaire ? : http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3212,36-972114,0.html?xtor=RSS-3208

Lire aussi la belle contribution de Matumba: Zoé se croyait dans un supermarché parisien :

http://matumba.afrikblog.com/archives/2007/10/27/6679917.html#comments

 

 

 

 

 

source : http://mboangila.afrikblog.com/archives/2007/10/28/6695727.html