Offcanvas Section

You can publish whatever you want in the Offcanvas Section. It can be any module or particle.

By default, the available module positions are offcanvas-a and offcanvas-b but you can add as many module positions as you want from the Layout Manager.

You can also add the hidden-phone module class suffix to your modules so they do not appear in the Offcanvas Section when the site is loaded on a mobile device.

La Présentation Exhibit B qui devait se tenir au Théâtre Gérard-Philipe est annulé ce jeudi soir 27 Novembre en Seine-Saint-Denis. Face à la forte mobilisation menée par des membres d’associations de la communauté noire, et autres personnalités influents.

Le directeur a décidé peu avant 20 heures d’annuler cette représentation de ce jeudi. Il évoque l’impossibilité des spectateurs d’accéder au théâtre. VIDEO DE L’ANNONCE

Dès 18 heures les manifestants ont commencé à se rassembler devant le théâtre, une barrière de protection les confine sur un trottoir exigu capable de contenir à peine une vingtaine de personnes.

Peine perdu, c’est vers 19h30 que le barrage a été forcé par un trop plein de gens qui s’agglutinaient dans cette petite espace de cantonnement pour manifester.

Une forte montée d’adrénaline se ressent à ce moment du côté des manifestants comme du côté des forces de l’ordre venue en nombre ce soir là.

Ce sentiment de frustration, d’humiliation, de racisme des manifestants de la communauté noire en particulier se sent, dans chaque slogan prononcé et écrit sur les banderoles et pancartes brandies.

Depuis sa création en 2013, Exhibit B fait polémique et pour cause, cette présentation rappel une époque douloureuse pour les noirs de France et ailleurs. Car leurs parents et ancêtres étaient exhibés tel des animaux dans des Zoo à travers l’Europe.

Cette représentation de zoo humain qui avait fait le plein de visiteurs sur le continent et qui consistait à avilir l’homme et la femme noire, les présentant comme des bêtes de foire propageait le racisme et la haine des noirs, et c’était l’objectif recherché à cette époque.

Aujourd’hui encore, c’est un Sud Africain en mal de sensation, nostalgique, qui sait de l’apartheid ! Qui remet le couvert, sous prétexte cette fois, de lutter contre le racisme.

L’habit ne fait pas le moine.

C’est pourtant la même méthode, la même cible, pour le même résultat, c’est ce qu’en concluent plusieurs manifestants.

Des hommes et des femmes noirs sont mis en cages, et présenter aux public enchainés comme des animaux, moyennant finance.

Faire de l’argent sur le dos des noirs, on dirait une vielle réplique mais si cher à ce pays la France, qui pourtant essaie de donner des leçons de moral au reste du monde sur les droits de l’homme. Une fois de plus ce pays vient de montrer cette face hideuse que beaucoup souhaite voir à jamais disparaitre.

L’image véhiculer par ce spectacle serait que les Hommes noirs soient vus comme des animaux.

Dans les années trente le zoo humain a fait cela et a installé dans le conscient et le subconscient des européens, un appel au meurtre des noirs. Ces derniers ne peuvent que constater les dégâts.

En attendant de voir disparaitre cette idéologie raciste en France, les populations noires et autres qui se sentent toucher par cette ignoble présentation, sont invité à poursuivre la lutte pour que soit définitivement supprimer ce spectacle de l’horreur. Tout le monde est donc invité à manifester et à apporter son soutient pour que cesse la haine des NOIRS.

 

Reportage photo de kamayiti lors de  la manifestation devant le Théâtre Gérard-Philipe contre l’exposition raciste de exhibit.