Offcanvas Section

You can publish whatever you want in the Offcanvas Section. It can be any module or particle.

By default, the available module positions are offcanvas-a and offcanvas-b but you can add as many module positions as you want from the Layout Manager.

You can also add the hidden-phone module class suffix to your modules so they do not appear in the Offcanvas Section when the site is loaded on a mobile device.

(video, réaction de Dieudonné à la sortie du procès en bas de page)dieudo_kamayiti.jpg

Peur ou panique, non, non ce n’est le titre d’un remake de série B de mauvais gout, mais simplement ce qui en ressort à travers tout ce tapage juridique et médiatique à l’encontre des soldats des vérités, tel que Dieudonné M’bala M’bala, ou de Kémi Seba.

C’est gerbant, tant de haine envers tout un peuple (le peuple kémite) il y a de quoi gerber. 600 000 000 d’hommes et de femmes et d’enfants ont laissé leur vie du fait de l’esclavage. Lorsque l’on regarde l’attitude de ces descendent de négriers à l’égard des noirs de France, il faut s’interroger, mais surtout se mobiliser pour taper du poing devant la maison de la haine. Leur façon de faire faire, leur manière d’agir, à provoquer des procès à tout va, incite à s’interroger, oui on se pose tout de même des questions, pourquoi tant de haine ? Qu’on t-ils à cacher ?

L’esclavage concerne toutes les religions et confession parce qu’elles y ont toute prit part. Beaucoup de monde sont concernés.

Mais pourquoi certains juifs se comportent de manière aussi ignoble à l’endroit des noirs de France ? Est-ce la communauté juive qui s’exprime à travers eux ?

On pourrait passer des années à s’interroger mais les réponses ne viendraient pas. Il semble tout de même que cela relève d’une grande maladie. Il n’y a que des fous pour agir ainsi, « d’inciter à la haine raciale non pas d’un individu ou même quelques un, mais de tout un peuple » voilà comment nous résumons, les attaque ignobles, et purulentes portées contre Dieudonné. Au passage les juifs ont tenu à l’époque de l’esclavage (physique)un rôle de choix, très important dans la pratique et cela, en amont et en aval… on y arrive.

 

 

(compte rendu des ORGRES du procès)

Dieudonné devant la cour - Résumé des interventions

Après lecture par la Cour de l’article du Journal Du Dimanche où une journaliste du même nom condensait à sa façon une phrase qui n’a jamais été prononcée par Monsieur Dieudonné MBALA MBALA (l’enregistrement de l’interview - depuis un portable dans une voiture - de Dieudonné par ladite journaliste en atteste), il est demandé par la Cour si l’accusé a quelque chose a déclarer.

Dieudonné rappelle ce qu’il est, et les faits.

Mais les huit avocats de l’accusation sont là, leurs trois rangées de bancs ne leur suffisent pas, ils se pressent et s’entassent comme pour une mêlée, qui debout - qui assit - qui appuyé sur son confrère pour couper la parole à Dieudonné à plusieurs reprises.

Une fois, deux fois, à la troisième Dieudonné - calme - répondant aux interpellations de l’accusation demande « si, lui aussi, aura le droit de couper la parole... ».

La Cour rétablit l’ordre.

La Cour demande ensuite à la Défense ce qu’il en est des trois témoins dont elle propose l’audition.

Un journaliste New Yorkais Juif écrivant dans des revues juives françaises et américaines, un ancien journaliste, historien à la retraite , un témoin qui était dans la salle, à Lyon ...

L’accusation exprime quant à elle l’insignifiance de ces témoins, surtout celle du témoignage d’un « juif antisémite »...

La Cour se retire pour délibérer sur l’acceptation ou le refus de faire paraître les témoins.

Au grand dam de l’accusation, ils paraîtront...Tous.

- Le premier témoin sera donc le journaliste Juif New Yorkais qui déclarera « voir ce qui se passe en France », « cette récupération, par les émotions, par la peur, de la part de la communauté juive de France... ». Il y a pour cet homme « dans chaque communauté des gens plus intelligents et des gens moins intelligents et qui feront dans chaque groupe une ou des interprétations différentes : ainsi, ce qui est donné peut être reçu de plusieurs façons. »

Il encourage à « garder de raisonnables proportions » en toute chose : « Dieudonné vise tous les extrémismes » et déplore à nouveau que « Tout en France n’est qu’affaire de récupération médiatique, de montage médias-TV. »

« Il y a » dit-il « une différence entre la communication et le journalisme » et termine par un définitif « Je ne serai pas là si je pensais que Monsieur Dieudonné MBALA MBALA était antisémite. »

- Le second témoin, ancien journaliste et historien, concernant les termes exacts de Dieudonné dans le théâtre à Lyon « négriers reconvertis dans la banque », démontrera brillamment que ce sont là « historiquement des termes génériques ».

- Le troisième témoin, une femme, Officier de Marine (stupeur de l’accusation) qui était à Lyon raconte ce qu’elle a vu, entendu et subie ce jour là comme tout le public de Dieudonné, insulté.

Insulté d’abord à l’extérieur, avant le spectacle, cette pression sécuritaire et ces gens qui scandaient « Dieudo-Facho » « Dieudo-antisémite » menaçants et distribuants tracts.

Ensuite à l’intérieur, ce « brouhaha de fond de salle » après cette « entrée difficile » « ces quinze individus qui scandaient sale négro, les juifs auront ta peau » et à qui le public fera « hou ».

« Dieudonné calme en cette circonstance, tempérera cette première altercation, cherchant le dialogue... »

... le spectacle reprendra mais tout ce silence préparait l’explosion d’une bombe artisanale, dont le souffle de fumée la fera fuir vers la scène. Les pompiers évacueront ... le témoin s’étonne que « Le divorce de Patrick » où il n’est pas question de juif, déclenche « cette horreur » alors qu’elle était venue « pour du comique. »

D’ailleurs elle s’étonne aussi que l’insulte « sale nègre » "n’emmène pas avant tout SOS racisme, qui y aurait toute sa place, avec Dieudo..."

L’accusation lui demande comment elle a pu distinguer que des juifs s’en prenaient à Dieudonné puisqu’ils n’avaient pas d’étoiles jaunes ?...

La défense répond qu’il était crié « Les juifs auront ta peau ».

La plaidoirie de l’accusation dans ses grandes lignes

La LICRA, à l’initiative des poursuites, commence et tente d’expliquer que

- pour Dieudonné les juifs sont une obsession.

- Dieudonné « incite à la haine »,

- qu’il n’y a pas de preuve précises de la présence d’extrémistes dans les manifestants,

- rappelle « l’histoire tragique de la communauté juive »,

- se demande pourquoi Dieudonné fait ressortir « dont ne sais où » des négriers.

Et c’est parti pour un tour de propagande en bonne et due forme : le schéma ?

- Les phrases de « Mes Excuses » (le spectacle) vs Dieudo...

- Il est sans cesse question de « l’antisémitisme de Dieudonné », son esprit « je suis partout » qui nous ramène « dans les années 30 », « son fonds de commerce... » ... « Dieudonné a allumé un incendie dont il fait les frais ».

Les Bougres s’en prennent directement aux OGRES, désignés comme « l’organe officiel » de Dieudonné... {sidebar id=1}

Fichtre hé ho ! Les OGRES sont des particuliers, qui n’ont d’ordre à recevoir de personne, sont chacun farouchement indépendants, et il ferait beau voir que quiconque - fût-ce Dieudonné - vienne donner des ordres : une condition sine qua non de l’existence des OGRES qui sont une succession de participations où chacun est jaloux de sa liberté d’expression personnelle ! Ce concept qui fonctionne est évidement grande peste pour les gens de pouvoir.

Chers amis, on parle de nous !

Le O d’Ouverture est lu A pour Apartheid ! Con à ce point est un exploit ! Du grand art ! Retentissant ! Superbe !

Nous n’avons - quant aux OGRES - aucune part prise dans la conduite d’un quelconque apartheid, nous voir autrement ne peut être que le rêve d’un malade dont le cerveau fiévreux est rempli d’idées sans suite.

Puis, Dieudonné est accusé d’être un provocateur et l’existence de l’attaque est mise en doute... se demandant comment il se fait que la presse n’en a point fait écho ... rires dans le fond de la salle ...

« Dieudonné a choisi d’être gratuitement offensant pour autrui »....

...un camarade d’accoudoir me glisse à l’oreille "qui touche à une petite maghrébine ne touche pas à la république" ...je le note.

- Demande de dommages et intérêts...

- Jean Marie Le Pen est le « petit camarade » de Dieudonné... selon cette logique puisque j’ai serré la main de Simone Veil, je suis un Saint-Homme. Comment dirait les jeunes... "trop relou" ?

L’article des OGRES portant le titre « OUI les Juifs sont des négriers aussi, et NON Dieudonné n’est coupable que de dénoncer de puissants racistes internationaux, RASSEMBLEMENT le jeudi 11 octobre au Palais de Paris » sera nommé une première fois dans un flot de paroles mais ce « OUI les Juifs sont des négriers » sera répété et répété avec des effets de manche qui ne balaient finalement, que de l’air.

- Rappel que Dieudonné n’a pas porté plainte sur les événements de Lyon cela serait étrange... alors que Dieudonné a expliqué dès le départ qu’il aurait été inconvenant de porter plainte alors qu’une jeune fille de 13 ans venait d’être blessée par un jet d’acide au visage, ce qui l’honore.

- Nous avons droit à L’Article 1 du Code Noir qui explique comment les juifs négriers ont été exclus de la traite négrière en faveur des négriers catholiques. Cela est bien une preuve que les juifs n’ont JAMAIS pratiqués la traite négrière....puisqu’ils en ont été exclus...

- Mais surtout nous avons droit au rappel de l’abominable meurtre du jeune Ilan Halimi dont la manipulation par Julien Dray et son tract Penseur Tueur est encore d’actualité.

J’en a parlé dans un article ayant pour titre Julien DRAY - Inquisition sioniste et schizophrénie antisociale : commentaire d’actualité http://lesogres.org/article.php3?id... et l’affaire semble avoir été entendue "jusqu’à the united states of america" http://galliawatch.blogspot.com/200.... SOS Racisme est bien là.

Signalons Avocat Sans Frontière qui nous a sorti un incroyable « Dieudonné hisse au 21ème siècle l’antisémitisme des années 30 »...

Le Ministère Public fait son travail de Ministère Public, et Ministère Publiquement...

C’est ensuite au tour de la défense de s’exprimer.

Rappel de l’acharnement depuis 2004 qui montre qu’il faut condamner Dieudonné, qu’il faut abattre Dieudonné.

La défense s’étonne du peu d’importance donné par l’accusation au témoin juif, ne comprend pas pourquoi cette journaliste du Journal Du Dimanche n’est à aucun procès !

Les enregistrements sont clairement énoncés : les phrases montées par la journaliste sont un super résumé pour déposer plainte mais la réalité, les enregistrements, sont bien différents.

Il est fait rappel du fait qu’Alex Moïse qui a déclaré la guerre à Dieudonné est représentant en France du Likoud, l’extrême droite Israélienne ... Dieudonné combat les extrémismes, ce pas tout simplement pas de l’antisémitisme.

Les démonstrations évasives que l’on fait contre Dieudonné l’acharnement qu’il subit sont pointés du doigt.

Qu’il n’ait pas porté plainte ce soir là ? et contre qui ? qui reconnaître ? La fillette d’abord ! Voilà Dieudonné !

Si l’enregistrement montre que les propos ne sont pas les mêmes, les témoignages, "l’explosion d’une bombe artisanale, les 1 300 courriers de menaces à la mairie de Lyon, les 7 annulations de spectacle qui sont bien des faits d’extrémistes", "l’approfondissement nécessaire" du discours servi par l’accusation, cette fable sur son antisémitisme pour lequel il n’a jamais été condamné ... "d’où serait légitime la terrible haine que subit Dieudonné ?"

Dieudonné victime de pressions est "ghettoïsé à la Main D’or".

"S’il était antisémite, il le dirait".

Point final.

Nous sortons.

Rationnellement, Dieudonné ne peut être condamné.

source : http://lesogres.org/article.php3?id_article=3185

compte rendu AJM : DIEUDONNE: LA VICTOIRE DU POT DE TERRE CONTRE LE POT DE FER.

 

kamayiti video