Offcanvas Section

You can publish whatever you want in the Offcanvas Section. It can be any module or particle.

By default, the available module positions are offcanvas-a and offcanvas-b but you can add as many module positions as you want from the Layout Manager.

You can also add the hidden-phone module class suffix to your modules so they do not appear in the Offcanvas Section when the site is loaded on a mobile device.

kamayiti_empereur-dessaline.jpgEn cette année 2006, nous célébrons la mémoire d'un grand homme disparu, d'un grand homme qui a su donner au monde kémite un peu de dignité. Grand homme que tu es nous te rendons hommage ! Jean Jaques Dessalines, prince Guinéen ! En effet, notre peuple kémite en a connu de valeureux guerriers, de valeureux soldats, de valeureux patriotes mais, il y en a un parmi eux qui mérite une attention particulière.

 

J.J Dessalines a grandi dans ce grand camp de concentration qu'était St Domingue.

Si l'on considère l'ordre social établi de l'époque, on peut dire qu'il faisait partie du dernier niveau, celui où la notion d'individu n'existe pas.

Il pouvait travailler continuellement du matin au soir, sans pause, sans répit, et sans manger pendant des jours, sans que personne ne le prenne en pitié.

Il arrivait des jours où il pouvait faire ses besoins, des jours où il pouvait espérer dormir quelques heures.

Mais à quel prix, quel est le prix d'une heure de sommeil?

Dans son espace vital, les supplices étaient monnaie courante, parce qu'entouré de pièges inévitables.

C'est comme cela que chaque parcelle de son corps portait les traces des coups qui lui ont été portés, sur chaque parcelle de son corps on pouvait lire toute la détresse d'un peuple.

Il faut dire que la durée de vie pour un homme de son âge à l'époque était de quatre à six ans. Oui, il était de cette génération-là, celle des visionnaires qui avaient la lourde tâche de porter sur leurs épaules toute la frustration, d'un peuple.

C’est ainsi que les siens se faisaient exterminer : ses soeurs, femmes et enfants se faisaient violer perpétuellement sous ses yeux. L'on comprend en effet pourquoi les souffrances ne doivent être comparées surtout lorsque la souffrance d'un peuple a duré plus de cinq siècles, c'est vrai, rien n’est comparable à ce niveau, à la tragédie du peuple dit « noir », le peuple kémite, ne peut être comparé, sur ce point on ne peut qu’être d’accord.

C'est dans cette vision d'horreur que vivait J.J Dessalines.

Aussi, pourrait-on se demander : pourquoi sa situation était-elle aussi particulièrement pénible? En effet, il est à l'image de tous les résistants subissant directement l'agression des fils et descendants, de la France Négrière tels :

PATRICK KARAM, à l'encontre de Kemi Seba, Chirac à l'encontre de Gbagbo et Aristide, ou la France à l'encontre de la Côte d'Ivoire et d'Haïti.

Il faut bien le reconnaître l'homme Dessalines ne faisait pas dans la dentelle, car aucun ne peut supporter de telles atrocités. Les « Indiens » indigènes, dit-on, de leur état, y ont tous laissé leur peau, tandis que lui, il était là, las aussi, mais survivant à cette situation, n'est-ce pas là un signe divin?

Cette cruauté provoquait en l'homme un réel dégoût pour l'homme blanc qu'il considérait doucement comme des Porcs, des individus sans âme : les dignes héritiers de Seth.

Dessalines se rebellait souvent, en récompense lui et ses quelques autres frères et soeurs subissaient les conséquences de ces actes. Mais à chaque instant il se motivait, se ressaisissait, encaissait les coups, gardant l'espoir qu'un jour tout ceci allait s'arrêter, car cela ne pouvait continuer, il pensait que « l'épreuve était dure », mais que cela lui permettrait d'être clairvoyant le moment venu.

Présentement, plusieurs parmi nous oublient dans quelles conditions l'esclavage s'effectuait sur leurs propres ancêtres, préférant se réfugier dans des situations, des phrases, toute faites pour tenter de passer à autre chose. Or, la situation du peuple kémite tout entier est liée à l'esclavage, cette situation n’a jamais été aussi grave, car cela a eu pour conséquence un lavage de cerveau, grandeur nature, de tout un peuple qui, oubliant son passé, se tire dans les pattes.

C'est de la folie ! Et si l'on fait une comparaison de la situation actuelle à celle de cette époque, on ne peut que constater cette escroquerie (ONU…), car la situation sur le continent mère n'a jamais été aussi catastrophique pour les notre, qui est la cause ? La famine faisant rage, elle empire, parce que plus destructrice, plus sournoise et par conséquent plus meurtrière.

Cette situation est due également à l’existence de traîtres qui, conscients de ce qui se passe, préfèrent l’ignorer, comme si tout cela allait changer tout seul : ne dit- on pas que LA LIBERTE SE PREND ET NE SE DEMANDE PAS. ?

Cet état de fait s'intègre parfaitement à cet hommage rendu à notre papa Dessalines, car voilà un homme qui nous a laissé tout un héritage d'exemple de liberté, et personne, je dis bien personne, ne s'en soucie.

On aime bien souvent dire qu’ « Haïti est le premier pays noir indépendant ». Faux, car le pays des noirs, notre continent, a toujours été indépendant, du nord au sud, de l’est à l’ouest, et c’est tout à fait normal qu’à chaque fois que cette liberté se trouve transgressée, des hommes comme Dessalines sachent remette les choses dans la norme.

Haïti a donc été libérée de l’esclavage définitivement par l’Empereur J.J Dessalines qui a permis au peuple kémite tout entier d'exister encore aujourd'hui. Mais, le savais-tu? Connais-tu cet homme? Car c'est lui qui a donné la victoire au peuple Haïtien, et c'est la victoire haïtienne qui a permis au reste de notre communauté de souffler. Lentement et sûrement le cop a bel et bien fini dans la casserole en prétendant que nous resterions sa poule aux œufs d’or.

Dessalines, tu nous avais prévenus, en disant que « les hommes blancs sont mauvais, parce qu’ils font preuve de cruauté, de sauvagerie, lorsqu’il s’agit de NOUS. Et parmi ces hommes-là, il y a les français, eux ! Ce sont les pires, car ils ne t'épargneront jamais ! Faisons en sorte que leurs soldats ne foulent jamais le sol haïtien ! » ; que voit-on en effet aujourd'hui, ces soldats dont tu nous parlais sont en première ligne lorsqu'il s'agit de casser du « NEGRE », ils répondent présent quand il s'agit de ternir l'image symbolique des kémites, (l’Egypte, terre de nos ancêtres) l'image de nos chefs d'état, (Mugabe, Gbagbo, Aristide…) l'image de notre culture, de nos coutumes, de nos moeurs, de notre spiritualité, bref l’image du peuple kémite tout entier comme négative, semant ainsi la mort sur nos terres, dans nos foyers.

Eh, Vois-tu la sagesse de cet illustre homme? Vois-tu ce qu’est un visionnaire ? Dessalines !

Pour tous les Haïtiens, J.J Dessalines restera à jamais le père de la Nation, le libérateur.

Lorsque ce génie, qu’est Toussaint Louverture, planifiait la libération de ses frères, il savait au fond de lui-même, qu'il pouvait compter aussi sur le génie d'autres hommes comme Capoix la mort, toi Dessalines, Henry Christophe et d'autres encore.

Tous portaient en eux l'âme du peuple, incorruptible, car il faut bien l'avouer, l'argent faisait office de rien, en fait le rapport avec l'argent n'existait pas. C'est juste un instrument, un fusil à la main. N'est-ce pas comme cela que l'on mène une lutte de libération?kamayiti_empereur-dessaline.jpg

Lorsque les barbares de Napoléon ont capturé Toussaint, certains disaient que c’était la fin et que c’était irréversible. Pourtant, la lutte pour la libération des hommes libres avait déjà débuté et nul au monde ne pouvait y mettre un terme.

La liberté est le bien le plus précieux des hommes : la leur enlever, c'est les condamner et vous avec.

Les bras droits de Toussaint attendaient le moment propice pour exalter leur art, leur génie, et J.J Dessalines a fait preuve d'une très grande habileté à mener des hommes et des femmes au combat, à la victoire, car à chaque combat sa victoire.

Dessalines est celui qui nous rappelle que la somme des victoires fait gagner une guerre.

C'est donc ainsi jour après jour qu’il a su déjouer les plans de ses ennemis si bien que l'on se demandait qui, de lui ou de Toussaint, était réellement le premier des hommes, libres tellement il a fait preuve d'audace et de génie sur le terrain.

L'on comprend alors pourquoi, lors de sa capture, Toussaint Louverture fit cette déclaration « en me renversant, on a abattu que le tronc de l'arbre de la liberté des noirs, il repoussera par ses racines parce qu'elles sont profondes et nombreuses. »

Ainsi, comme le prédisait le grand visionnaire Toussaint, J.J Dessalines au matin du 1er janvier 1804 donna une Nation à cette partie du peuple Kémite déporté au prix de dizaines de millions de morts.

Il devient par conséquent celui qui a libéré les esclaves, celui qui a donné la liberté à tout un peuple, partout où il se trouve, le mélanoderme lui doit sa survie, cette « liberté », celle que tant d’ingrats aiment tant revendiquer sur le continent mère, Kama, des Caraïbes, des Etats Unis, de l'Asie, où l'on se trouve, nous la lui devons : les bouffées d'air que nous inspirons et le souffle d'air que nous expirons par la suite.

Qui connaît l'existence de cet homme ? Pourtant tout le monde connaît plus ou moins Toussaint Louverture, et oui, nous avons coutume de dire Toussaint par ci, Toussaint par là, oubliant en effet qu'il avait bel et bien été capturé, laissant derrière lui plus de cinq cent mille êtres humains préposés à être remis en esclavage sous l'ordre du criminel Napoléon.

Cela ne veut pas non plus dire que Toussaint ne mérite pas tous ces éloges qu’on lui porte, au contraire, d'ailleurs on n’en fait pas assez pour que le monde entier sache qui il est, ce qu'il a fait. Car il est vrai, il n’existe et n’a jamais existé aucun homme de son envergure, aucun n'a réalisé cette oeuvre de donner à un peuple esclave les moyens de s'élever contre son dominateur et terrasser ses anciens bourreaux, aucun dans l'histoire des hommes n'a réalisé cette prouesse. N'est-ce pas révélateur lorsque nos ancêtres de l'Egypte au Zimbabwe, de koush au Zoulou land, se qualifiaient d' HOMMES PARFAITS ?

Les réalisations sont là pour attester : des Pyramides jusqu'à la citadelle La ferrière, on dira que c'est la continuité de notre génie créateur, et qui fait peur.

Toussaint Louverture a incarné tout cela et nous a laissé des soldats aussi prestigieux que J.J Dessalines que nous ne saurons assez remercier pour sa bravoure, ses bienfaits, son génie exalté à la Crête à Pierrot : tel un aigle humilia sa proie jusqu'à la terrasser. Quelle joie de savoir l’existence d'un tel homme qui, par sa contribution, a redonné l'espoir à toute une génération de battants ! HONNEUR A TOI Ô PAPA DESSALINES ! Nous glorifierons ta mémoire jusqu'à la fin des temps, nous glorifions ta mémoire jusque-là ignorée !

Qu'as-tu fait? Qu'est-ce que tu as fait?

Tu as permis à tes frères et soeurs de brandir le drapeau de la liberté.

Tu as permis à ton peuple d'éclater sa joie légitime, de crier vengeance pour des millions d'autres morts, lâchement exterminés pour rien. Nous avons pu dire : « Enfin nous nous retrouvons, dans nos moeurs et coutumes, dans notre spiritualité. »

Sans aucun doute tu étais en parfait accord avec le grand RAMSES II, oui ! À ce moment-là tu prévoyais déjà ta réincarnation en ce célèbre SHAKA ZULU, oui ! Comme le prévoyait Toussaint, tu as accompli ce qui se devait.
Aujourd'hui encore tes enfants chéris te remercient de nous permettre de vivre. N'est-ce pas cela que tu voulais comprendre, quand tu disais « KOUPE TET, BOULE KAY » et nous t’avons écouté, et nous avons compris qu’ensemble nous pouvons prendre notre liberté, ensemble, par nous-mêmes, nous avons mis un terme à l'esclavage de notre peuple et avons mis dehors ces démons, ces mécréants, ces barbares.

Dessalines, en toi est l'âme de notre liberté, en toi également se prolonge notre résurrection !

Ô GRAND DESSALINES NOUS TE SALUONS !

En accord avec nos ancêtres, tu nous donneras la force de combattre ces fauteurs de troubles, ceux qui continuent encore à massacrer nos enfants chez nous, car tu nous disais de faire très attention à ces démons blancs.

Leur système esclavagiste n'a pas changé, au contraire, il a muté, s'appuyant exclusivement sur l'esclavage mental. En tout cas, leur attitude à notre égard n'a pas évolué parce que le résultat reste le même : la mort en direct de nos enfants, de nos frères et soeurs, par le biais de PANDEMIES tels LA FAMINE, LE SIDA, L’EBOLA... PENSES, ETUDIES, ELABORES dans l’unique but de nous exterminer, bien sûr avec la complicité de ces nombreux traîtres qui signent tour à tour des pactes avec le démon blanc.

Ô Dessalines en toi se prolonge notre résurrection, sans concession nous devons encore lutter pour survivre. Ton peuple a encore besoin de toi !

Grâce à toi dans un petit coin des Caraïbes une partie de notre âme est sauvegardée, surveillée.

Récemment quelqu'un a eu l’audace de dire contrôler l'âme de notre peuple, et cette même personne parlait encore « du bruit et des odeurs » dans ses banlieues.

Nous savons maintenant à quoi nous en tenir quant à cette trilogie que sont le Christianisme le Judaïsme et l'Islam.

Si petits, nous aimions bien les comptines, grands, nous continuons à embrasser les rêves de nos ancêtres. Et non ces canulars de religions.

Deux cents ans après ton œuvre, nous luttons encore pour survivre, que se passe – t il ? Pourtant tu nous avais prévenus, car l'on voit la pertinence de l'ennemi juré de notre peuple, s'évertuant à fouler ton sol, nos contrées, dans ces moments difficiles, nous ne pouvons t'oublier, parce que tu nous habites.

Nous savons que, grâce à tes réalisations, la France a perdu la Louisiane et voit ses rêves de conquête s’anéantir à tout jamais. Le démon cesse de déployer ses ailes.

Nous savons aussi que Bonaparte n'avait rien de génial sinon la manifestation de sa bestialité.

En même temps n'était-il pas en accord avec lui-même, c'est-à-dire réalisant ce pourquoi il a été fait, à savoir le Mal? Aujourd’hui encore, ses enfants pullulent un peu partout dans ce monde.

Mais que veux-tu ? On est là, tu vois, nous luttons.

Grâce à toi la France ne pouvait plus continuer l’extermination de ton peuple, grâce à toi, le mal à reculer sur nos têtes, celles de tes semblables, celles de tes enfants, soeurs et frères.

A BAS LES TRAITRES

HONNEUR ET SALUTATION GRAND FRERE DESSALINES.

 

{jos_smf_discuss:Pedonnalite/Heros}