Offcanvas Section

You can publish whatever you want in the Offcanvas Section. It can be any module or particle.

By default, the available module positions are offcanvas-a and offcanvas-b but you can add as many module positions as you want from the Layout Manager.

You can also add the hidden-phone module class suffix to your modules so they do not appear in the Offcanvas Section when the site is loaded on a mobile device.

Nombreux sont les jeunes banlieusards décédés dans les bras de policiers, c'était Lamine Dieng, paix à son âme, aujourd'hui c'est Abdel un jeune de 25 ans.

 

Qu'espèrent les autorités en harcelant quotidiennement les jeunes des cités, et leurs familles?

 

A qui profite le crime?

 

 

   

Suite à un contrôle de police musclé à Aulnay-Sous-Bois, Abdel, 25 ans, trouve la mort. D'après les sources licières,une mal formation cardiaque serait à l'origine de ce drame.Pour contredire les faits, des habitants et voisins témoignent.

 

Il y a beaucoup de choses à dire sur ces dites "bavures" policères (comme si on avait affaire à de purs accidents) qui ne cessent pas. Il est en effet curieux de remarquer que les forces de l'ordre constituent la seule catégorie de fonctionnaires que l'Etat français va défendre mordicus, quelles que soient les circonstances, surtout quand il s'agit du meurtre d'un habitant de banlieue appartenant à une minorité. Les médias institutionnels, gangrénés par les "nouveaux chiens de garde", vont également toujours propager - et défendre par extension - la version des faits proposée par les forces de l'ordre et l'Etat. Cette vidéo, déjà visionnée près de 10 000 fois en moins de 24 heures, tente de rétablir la vérité sur les faits. Abdel fait parti malgré lui de ces plus de 200 citoyens français et étrangers, "banlieusards", tués par les forces policières de leur propre pays (1).

 

{hwdvs-player}id=584|width=560|height=340|tpl=playeronly{/hwdvs-player}