Offcanvas Section

You can publish whatever you want in the Offcanvas Section. It can be any module or particle.

By default, the available module positions are offcanvas-a and offcanvas-b but you can add as many module positions as you want from the Layout Manager.

You can also add the hidden-phone module class suffix to your modules so they do not appear in the Offcanvas Section when the site is loaded on a mobile device.

 

L'ambassadrice de France à Port-au-Prince, Elisabeth Béton Delègue, souhaite la poursuite du processus électoral en dépit de la crise provoquée par les résultats du premier tour de la présidentielle.

Elle indique toutefois qu'il faut obtenir toutes les garanties nécessaires pour que le scrutin du 27 décembre se s déroule dans la sérénité.

 Plusieurs partis politiques ont annoncé la poursuite des mouvements de protestation de rues afin d'obtenir l'annulation du scrutin du 25 octobre.

 La diplomate française insiste sur la nécessité pour que le prochain tour de scrutin soit crédible. Le pays a besoin d'élections crédibles parce qu'il faut une stabilité politique, a-t-elle laissé entendre.

 Mme Delègue rappelle que l'organisation des élections est l'unique voie démocratique pour designer les dirigeants nationaux.

 Elle encourage dans le même temps les autorités haïtiennes à apporter des améliorations dans le processus de vote. Il faut des améliorations pour que les gens aient confiance, a insisté la cheffe de la représentation française a Port-au-Prince.

La France apporte un appui financier au processus électoral par le biais de l'Union Européenne.

 Les déclarations de l'ambassadrice de France correspondent à la position officielle du Core Group. Les ambassadeurs du Core Group avaient en début de semaine exprimé leur désaccord en ce qui a trait à l'annulation du scrutin qui conduirait à la formation d'un gouvernement de transition.

 En début de semaine les ambassadeurs du Brésil, du Canada, d'Espagne, des États-Unis, de France, de l'Union européenne ainsi que la représentante du secrétaire général de l'ONU et le Représentant spécial de l'Organisation des États américains (OEA) avaient eu des entretiens au Palais National avec le chef de l'état Michel Martelly.

 LLM / radio Métropole Haïti