Offcanvas Section

You can publish whatever you want in the Offcanvas Section. It can be any module or particle.

By default, the available module positions are offcanvas-a and offcanvas-b but you can add as many module positions as you want from the Layout Manager.

You can also add the hidden-phone module class suffix to your modules so they do not appear in the Offcanvas Section when the site is loaded on a mobile device.

haiti, onu, etats-unis, soldats chiliens,manifestation

 

Ouanaminthe, 20 avril 2015 [AlterPresse] --- La Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (Minustah) et la Police nationale d’Haïti (Pnh) déploient un important dispositif de sécurité dans la commune frontalière de Ouanaminthe pour prévenir toutes actions violentes en faveur du courant électrique, et recherchent activement les présumés responsables de la mort du soldat chilien Rodrigo Andrés Sanhueza Soto, constate l’agence en ligne AlterPresse.

Des troupes du bataillon uruguayen (basé dans le département du Nord-Est), renforcées par des troupes du bataillon brésilien, des agents de la police des Nations Unies (Unpol) et des policiers nationaux encerclent la localité de Mapou (commune de Ouanaminthe), les zones environnantes et s’installent sur plusieurs kilomètres sur la nationale No 6, depuis le jeudi 16 avril.

Ces militaires qui inspirent de la peur à certains membres de la population et attirent le regard des curieux, interceptent les véhicules et les piétons circulant sur la route nationale No 6 et les zones avoisinant la localité de Mapou.

Au cours de la journée du vendredi 17 avril 2015, deux personnes sont arrêtées dans cette localité, à proximité de l’endroit où a été tué par balle le soldat de la Minustah, lundi 13 avril 2015 dernier, apprend AlterPresse. Les noms des personnes appréhendées n’ont pas été révélés.

Les agents de la Minustah qui appellent les membres de la population à partager avec les autorités compétentes toutes les informations pouvant conduire à l’arrestation des coupables, distribuent un portrait-robot du présumé tireur et lancent un avis de recherche contre 4 jeunes garçons.

Des perquisitions dans des maisons dans les localités de Dilaire et Mapou par des agents de la Pnh, sans présence de juge de paix, ont été dénoncées. Les policiers auraient brutalisé les habitants.

Parmi les personnes arrêtées le 13 avril dernier seul le médecin Claude Joazard, accusé d’incitation à la violence, a été entendu le 15 avril par le commissaire du gouvernement près du tribunal de première instance de Fort-Liberté, Me Hérode Bien-Aimé.

Au cours de la même journée de protestation pour exiger du gouvernement de l’électricité 24 heures par jour pour les communes de Fort-Liberté et Ouanaminthe, l’agent 4 de la Pnh, Joseph Lafrance Laforest, a été blessé par balle par des individus non-identifiés.

La représentante spéciale du secrétaire général des Nations Unies en Haïti, Sandra Honoré, a demandé qu’une enquête approfondie soit menée pour déterminer les circonstances et les auteurs du meurtre et le gouvernement a lancé un appel au calme. 

 

souce:ALTERPRESS