Offcanvas Section

You can publish whatever you want in the Offcanvas Section. It can be any module or particle.

By default, the available module positions are offcanvas-a and offcanvas-b but you can add as many module positions as you want from the Layout Manager.

You can also add the hidden-phone module class suffix to your modules so they do not appear in the Offcanvas Section when the site is loaded on a mobile device.

L'histoire d’Haïti est une culture de la mort. Le deuil est toujours présent dans notre littérature. On célèbre rarement l'anniversaire de naissance de nos héros, de nos hommes politiques et de lettres. Aujourd'hui, 20 Septembre ramène bien l'anniversaire de naissance de Jean Jacques Dessalines, le père de la patrie haïtienne. Il est né neuf mois exactement après la mort de Makandal, le leader des esclaves du nord, qui jura d'exterminer les blancs par le poison. Makandal fut capturé par la maréchaussée, condamné à être brulé vif par la justice coloniale le 20 Janvier 1758. Neuf mois exactement après, soit le 20 Septembre 1758, naquit Jean Jacques sur la terre de St Domingue, plus précisément à Cormiers, habitation de la commune de la Grande Rivière du Nord. Il faut signaler que Makandal fut un prêtre musulman comme Boukman. Il avait sa mosquée à l'habitation Nan Kanpèch de la commune de l'Acul du Nord. Nan Kanpèch est aujourd'hui un Lakou traditionnel du Vodou, héritage d'une ancienne Manbo, nommée Dédé Magrite. Jean Jacques fut d'abord esclave de Duclos qui lui donna son nom, comme c'était courant dans le système esclavagiste. Plus tard il devint aussi esclave d'un autre colon nommé Dessalines. Il prit très vite le nom de son nouveau maitre.

En 1791, à l'âge de 33 ans, il fut libéré de l'esclavage. Son émancipation lui permit de prendre une part active à l'insurrection des esclaves dans le Nord. Il intégra à coté de Toussaint Louverture l'armée Espagnole au grade d'officier. En 1794 il suivit Toussaint Louverture dans l'armée française. Dessalines a brulé toutes les étapes de l'institution militaire. Ainsi après la déportation de Toussaint Louverture il avait assez de talents pour devenir le général en chef de l'armée indigène. Ayant continué l'œuvre de Toussaint, conduit St Domingue vers l'indépendance, il fut proclamé Gouverneur le 1 janvier 1804, et plus tard il se fit acclamer empereur sur le Champ de Mars du Cap le 8 0ctobre 1804. Sa politique générale, sa vision révolutionnaire sont définies dans la constitution impériale publiée le 20 Mai 1805.

Il fut de tempérament colérique, de taille ordinaire, il était brave, intrépide, infatigable, doué de véritables talents guerriers ; il était en même temps impitoyable et généreux.

Dessalines est la résultante d'une trilogie féminine composée de Victoria Montou, Marie Claire Heureuse Félicité Bonnet et Marissainte Bazil, dite Défilée.

Victoria Montou fut la première femme qui accompagna et guida Jean Jacques dans sa jeunesse. Victoria était surnommée Toya et le jeune esclave l'appela tante. Elle était aussi esclave quand elle fit connaissance de Jacques Duclos dans la montagne des Cahots, habitation de Dessalines. Toya fut la principale conseillère de Jean jacques. Toya fut une femme guerrière et révolutionnaire. Elle mourut le 12 Juin 1805, à l'âge de 112 ans, au palais impérial, à Marchand Dessalines.

Marissainte Dédé Bazil, dite Défilée, accompagna partout l'armée indigène lors de la guerre de l'indépendance. Elle admira beaucoup Dessalines. Le 17 octobre 1806, elle reconnut les morceaux de cadavre de Dessalines qu'elle ramassa héroïquement en se déguisant en folle.

 

Marie Claire Heureuse Félicité Bonheur fut l'épouse de Dessalines. Celui-ci la rencontra à Jacmel au moment de la guerre du Sud. Cette dame avait une organisation humanitaire pour apporter des soins aux victimes de la guerre. Dessalines épousa Claire Heureuse à l'Église de St Marc le 2 Avril 1800.

Claire Heureuse fut stérile, elle ne pouvait enfanter. Elle n'avait d'enfant, ni avec son premier mari Pierre Lunic, ni avec Dessalines.

Celui-ci par contre, avait une pléiade d'enfants ; ainsi Claire Heureuse décida de légitimer sept des enfants de Dessalines : Marie Françoise Célimène,

Célestine, Jacques Bien aimé, Jeanne Sophie, Pierre Louis, Albert, Serine. D'autres enfants de Dessalines n'avaient pas cette chance. Ce furent : Dessalines, jacques Metellus, Suprême, Innocent, Le Prince, Jean Jacques César Dessalines, Marie Françoise Calinette, Dorimène. Un total de quinze enfants connus. Donc Dessalines fut le chef d'Etat qui a laissé une plus longue progéniture à la nation haïtienne

 

Prof. Bell Angelot

Directeur Fondateur du Centre haïtien

De Recherches et d'investigations en

Sciences Sociales ( CHRISS)