Offcanvas Section

You can publish whatever you want in the Offcanvas Section. It can be any module or particle.

By default, the available module positions are offcanvas-a and offcanvas-b but you can add as many module positions as you want from the Layout Manager.

You can also add the hidden-phone module class suffix to your modules so they do not appear in the Offcanvas Section when the site is loaded on a mobile device.

Le Ministre haïtien des Affaires Etrangères, Alrich Nicolas, condamne « cet acte de barbarie prémédité » et appelle les autorités dominicaines à assumer leurs responsabilités

Un ressortissant haïtien dont l’identité n’a pas encore été établie, a été décapité samedi dernier dans le quartier de Herrera, à Buenos Aires (Santo Domingo) en présence d´une foule réunie spécialement pour assister à l’acte macabre, rapporte le quotidien dominicain Listin Diario.

Accusé d´avoir, la veille, décapité le citoyen dominicain Leon Lara dans le quartier de Bayona, le ressortissant haïtien, identifié à tort comme l’auteur de l’acte, selon des témoins, a été horriblement torturé avant d’être exécuté au moyen d’une hache. La tête de la victime a été projetée à plusieurs mètres de son corps, sous les applaudissements du public constitué, entre autres, d’adolescents dont certains ont filmé l’horreur au moyen de leurs cellulaires.

 

Aucune arrestation n´a été effectuée sur le champ, rapporte le journal.

 

Réagissant dimanche soir à cet acte horrible dans une conversation téléphonique avec Radio Kiskeya, le chancelier haïtien, Alrich Nicolas, a vigoureusement condamné cet « acte de barbarie prémédité », en référence au fait qu’un public avait été convoqué pour assister à l’exécution. Il a en cens déploré l’absence d’autorités policières pour empêcher la perpétration de l’acte qui s’est pourtant étalée sur une certaine durée.

Le ministre haïtien des affaires étrangères a tout aussi bien condamné l’acte imputé à un citoyen haïtien relatif à la décapitation vendredi soir d’un citoyen dominicain.

Estimant que de tels incidents peuvent affecter les bonnes relations entre les deux pays, M. Nicolas a demandé aux autorités dominicaines d’assumer leurs responsabilités face à ces actes et à leurs auteurs, quels qu’ils soient.

En ce sens, une note officielle sera transmise dès lundi au gouvernement dominicain par le Ministère haïtien des Affaires Etrangères, informe M. Nicolas.

Parallèlement, une note de protestation a déjà été transmise aux autorités dominicaines par l’Ambassade d’Haïti à Santo Domingo.

 {mos_fb_discuss:12}