Offcanvas Section

You can publish whatever you want in the Offcanvas Section. It can be any module or particle.

By default, the available module positions are offcanvas-a and offcanvas-b but you can add as many module positions as you want from the Layout Manager.

You can also add the hidden-phone module class suffix to your modules so they do not appear in the Offcanvas Section when the site is loaded on a mobile device.

Trois ans déjà que nous recevons régulièrement les clips de cet artiste engagé, par mail, via facebook ; chaque fois, nous nous étonnons de la pertinence des propos énoncés, tout en rythme et en mélodie ; tout cet ensemble qui donne de la bonne musique.

J’aime la bonne musique et surtout celle qui fait vibrer mon cœur, qui me fait rêver d’un futur, qui me transporte et surtout qui me fait réfléchir à un passé, pas si lointain que ca.

J’évoque là l’œuvre de NEG LYRICAL, ce chanteur hors du commun qui met le son a sa juste place. Il s’agit de décrire une réalité quotidienne, celle que nous vivons, qui nous fait rire, pleurer, transpirer.

Son répertoire est chargé du rythme de la vie, celui de l’actualité contemporaine.

Neg lyrical se définit comme un rappeur cela fait maintenant 27 ans. Il a vu évoluer cet art et a suivi son cheminement, passant par les luttes de droits civiques des populations noires dans les capitales européennes, au détournement malheureux de la jeunesse noire, vers la violence, la drogue et le dénigrement de la femme.

On retrouve parfois dans son style du dance hall, du reggae et du ragamuffin.

Sa musique colle à l’actualité : en effet, il a fait parler de lui lors de cette grande campagne médiatique lancée à l’encontre de Dieudonné, ou l’on a vu tout un gouvernement, à commencer par le premier ministre en personne, Manuel Valls, se liguer contre un seul homme.

Le rappeur enfourche alors son micro et s’arme de stylo pour nous composer  « Mballa Mballa » pour soutenir Dieudonné, injustement calomnié. Il finira d’ailleurs par rencontrer la Bête Immonde et faire ensemble le clip de la chanson.

C’est ainsi que cet artiste entre alors malgré lui dans ce tourbillon médiatique, qui, dira-t-il, lui fera perdre quelque amis et surtout faire de nouvelles rencontres. Fait exceptionnel pour un artiste antillais qui soutient Dieudonné.

Neg lyrical parle avec sa musique et se dit proche de son peuple. Il se sent Africain, issu d’une peuple qui n’a jamais cessé de souffrir au cours des siècles. Il dit appartenir à ce grand peuple, le peuple noir, peuple de bâtisseurs de pyramide et de civilisation, qui a laissé à l’humanité un patrimoine incalculable. A travers le génocide, l’esclavage on a voulu lui enlever son génie créateur. Peine perdue, il cite Cheick Anta Diop, Marcus Garvey, Toussaint Louverture, Hailé Sélassié etc. entre autre exemples récents dont ce peuple peut être fier. Touché par cette réalité, il compose « la Traite », titre évocateur qui transcende les cœurs.

Il nous vient à présent avec son nouveau clip « AN TAN LAMIRAL BOBE »

KAMAYITI TV vous propose cet entretien avec ce grand Monsieur de la musique vivante, interrogé par votre serviteur Boukman.

Tous les deux parleront de sujets communs : la musique, la langue créole, Haïti, la Martinique, l’actualité etc.