Offcanvas Section

You can publish whatever you want in the Offcanvas Section. It can be any module or particle.

By default, the available module positions are offcanvas-a and offcanvas-b but you can add as many module positions as you want from the Layout Manager.

You can also add the hidden-phone module class suffix to your modules so they do not appear in the Offcanvas Section when the site is loaded on a mobile device.

KARED’HAR – Hewan et Max LaureVOUS PROPOSE KHEPERANKH-STREET LE PREMIER PÔLE DE RESSOURCES ARTISTIQUES DE RUE DÉDIÉ À L’ART CONTEMPORAIN NOIR l’inauguration est au 22 septembre 2007 de 20 h à 22h30.



Première édition / Saison 2007-2008 A Salsabor- 31, rue Chapon - 75003 Paris - M° Rambuteau

Transmission des cultures artistiques ancestrales et récentes de rue Danses Hip-Hop et Vocal Noir en live….

Max-Laure et Héwan inaugurent ce samedi 22 septembre en plein cœur de Paris, le premier pôle de ressources artistiques de rue dédié à l’art contemporain noir en direction des jeunes. De part ces disciplines de rue, devenues cultes pour toute une génération elles montrent qu’en 2007 la scène Hip-hop et Vocal noir française ainsi que d’autres corps de métiers sont plus que jamais au top :

Danses Hip-Hop et Vocal Noir en live, Graffiti, DJ, documentation, conférence, spectacle ….

Historique de KHEPERANKH-STREET

Premier édition !

Plate-forme vivante pour le monde noir, KHEPERANKH-STREET, espace où l’on peut se documenter, pratiquer et apprendre sur l’art noir de rue (Danses Hip-Hop et Vocal Noir), se présente comme un lieu d’échange international entre des artistes reconnus et d’autres personnalités physiques et morales de renom.

Danses Hip-hop et Vocal Noir, un concept nouveau

La transmission de l’art contemporain noir de rue par l’événementiel et l’autodétermination. Un vrai challenge qui ne manque pas d’ambition.

Une programmation exceptionnelle

Tout au long de KHEPERANKH-STREET CESSION, Tenez-vous prêts !!! Des historiens, des scientifiques sont invités à expliquer l’histoire aux jeunes dans le cadre d’une conférence. Leur apprentissage à l’art est mené par les deux formatrices professionnelles (Danses Hip-Hop et Vocal Noir de rue) MAX-LAURE et HEWAN. Des artistes parrains voient leur chanson Hip-Hopisée c’est-à-dire mixée en live en plein cours par le deejay et interprétée par les jeunes en danse et en chant. Max Laure et Hewan invitent les artistes, sportifs, écrivains, scientifiques, entrepreneurs, etc…. à s’impliquer dans cette ambition commune pour la jeunesse noire : en effet, KHEPERANKH-STREET répond à une demande et comble un vide. »

{sidebar id=3}Un vide qui ne sera plus longtemps d’actualité puisque nous pourrons assister à son inauguration dès septembre 2007.

Le déroulement de l’inauguration

(Sous réserves de changements….)

20 h 00 : Ouverture des portes.

20 h 30 : Conférence de presse*

21h 10 : Fin de la conférence de presse

21h 15 : Accueil du public

Présentation de KHEPERANKH-STREET, de ses fondatrices, des parrains et des marraines présents à l’inauguration

Petit historique en image évoquant l’origine du Hip-hop.

Le générique fera défiler une liste de nom de groupes de danse, de graff, de rap et autres activistes de l’époque ainsi

que les noms des partenaires de KHEPERANKH-STREET.

22h 30 : Fin de l’inauguration.

Les personnalités telles que Princess Erika, Admiral T, Lokua Kanza, Youssou N’dour, Manu Di Bango etc…. seront présentes à l’inauguration de KHEPERANKH-STREET. La liste est en cours d’élaboration…

Les dates de KHEPERANKH-STREET cessions

(sous réserves de changements….)

Les 2 premières cessions de transmission se déroulent en période de vacances scolaires

à Salsabor 31 rue Chapon-75003 Paris

En octobre pendant les vacances de la Toussaint

Du lundi 29 octobre 2007 au vendredi 2 novembre 2007

En décembre pendant les vacances de Noël

Du lundi 24 et du mercredi 26 décembre 2007 au samedi 29 décembre 2007

Les 2 dernières cessions de transmission se déroulent en périodes de vacances scolaires (le lieu est en cours…)

En février pendant les vacances d’hiver

Du lundi 25 au vendredi 29 février 2008

En avril pendant les vacances de printemps

Du lundi 21 au vendredi 25 avril 2008

La date de KHEPERANKH-STREET LIVE

(sous réserves de changements….)

Le spectacle se déroule au début du mois de juillet 2008. Le samedi 5 juillet 2008.Le lieu est en cours …

Max-Laure BOURJOLLY alias Shu-Ankh

kamayiti_max_laureUne chorégraphe incontournable en France et très demandée non seulement dans le domaine de la création chorégraphique mais également dans l’enseignement et la formation ainsi que les battles de danse.

Elle collabore et crée des pièces pour

- des compagnies (10CORDENCE, SOCRAFF AIDJEM …)

- ainsi que pour des artistes très connus (MC SOLAAR, TRIBAL JAM, I AM, MENELIK, PRINCESS ERIKA, OPHELIE WINTER, NADIYA …),

- des réalisateurs de court et de long métrage (Tous unis pour le sida, SALUT COUSIN, BOUGE,…) et

- des grandes structures culturelles (CND, CNDC, ADIAM, FESTIVAL, THEATRE NATIONAL, DRAC…). Elle coach CLEMENTINE CELARIE, OPHELIE WINTER, NADIYA…).

http://www.myspace.com/maxlaure


 

En effet, Max-Laure fait partie de la première génération de danseuses Hip-Hop française.kamayiti_Max_Laure

Son entrée dans le monde professionnel s’est déroulée au sein de la compagnie BLACK BLANC BEUR. C’est donc dès les débuts de B3, en 1984, qu’on retrouve Max-Laure investie pleinement dans un combat artistique permanent pour la reconnaissance des danses Hip-Hop.

C’est en 1991, tout en continuant son activité d’interprète au sein de B3, qu’elle décide de créer sa propre compagnie BOOGI SAI, au côté d’Alex BENTH du collectif JEU DE JAMBES (danseur -chorégraphe issu des B3) afin de pouvoir mieux exprimer sa personnalité singulière à travers un travail de création chorégraphique qui s’ajoute à son activité de danseuse et aussi d’enseignante

Aujourd’hui elle ajoute une nouvelle activité dans le domaine de la scénographie.

kamayiti_MAX_LAURE


 


 


 


 


 

Ses structures :

BOOGI SAÏ

Créée en 1991 par les chorégraphes Max-Laure BOURJOLLY et Alex BENTH, BOOGI SAI est devenue l’une des compagnies de référence dans l’univers des danses Hip-hop.

Après avoir créé « SANS ISSUE » en 1992, et participé à des projets plus collectifs tels que « SOBEDO », un conte Hip hop en 1994, la compagnie crée « BALLE et POUSSIERE » en 1996. Avec « 1 BASKET POUR CENDRILLON » en 1998, BOOGI SAI entre réellement de

plein pied dans l’écriture d’un spectacle abouti et c’est avec cette création chorégraphique qu’elle est véritablement repérée et reconnue par le milieu de la danse française.

L’année 2001 correspond d’une part à la création d’une nouvelle pièce chorégraphique « VIRTUALITE OU ILLUSION DU BONHEUR » et d’autre part aux 10 années de lakamayiti_boogui-saïstructuration en compagnie du projet BOOGI SAI.

Ses artistes continuent de mener de front la diffusion de pièces chorégraphiques (JEU DE JAMBES en 2003/2007, TAÏTEK 2005/2007) et de projet sur la sensibilisation, la transmission et l’échange autour des danses Hip-Hop.

Véritable pôle de ressources artistiques et porteuse d’une énergie qui lui est propre, la compagnie BOOGI SAI a transmis à beaucoup de danseurs Hip-Hop son univers et les a aidés tout au long de leur parcours à affirmer leur identité créative et à révéler leurs capacités chorégraphiques.

KARÊD’HAR

C’est une structure associative qui se veut de par sa nature, porteuse de projet de grande envergure à l’art de rue. Annonciatrice d’un nouveau courant artistique résolument authentique et intègre. Elle est à la fois dynamique, fédératrice, vivifiante.

Dès l’automne 2007, KARÊD’HAR inaugure le projet KHEPERANKH-STREET : celui-ci, porté et financé par des personnalités reconnues, s’articule autour de 5 cessions d’ateliers de danse de rue et de chant dispensés par MAX-LAURE alias SHU-ANKH et HEWAN (YAALA) dans les conditions du live et accompagnés musicalement d’un deejay et d’un guitariste.

Imaginée sous la forme d’un compte-rendu, la cinquième cession est la synthèse des 4 précédentes, magistralement scénographiée et mise en scène. De nombreuses personnalités de la communauté noire, parrains et marraines de renom, sont conviées à partager ce moment unique avec les jeunes.


 

HEWAN (YAALA DOBONG'NA)


KAMAYITI HEWANAvant 1990, année où elle enregistre le titre "HARMONIE NATURELLE" et d'autres compositions qu'elle interprète lors de nombreux concerts, HEWAN (YAALA) a d’abord été choriste de groupes REGGAE de la scène française, dont tout d’abord celui composé d’elle et de ses soeurs ESTHA et PRINCESS ERIKA (le groupe BLACK HEART DAUGHTERS).

On la retrouve ensuite aux côtés de NEW EXAMPLE, WACH'DA, RAS NEGUS, COBANAGEM (reggae-salsa-jazz), DORIS CHICOT....C'est avec cette dernière qu’elle s’implique dans les arrangements d’un artiste de DUB POESIE, art pour lequel elle développe un vif intérêt.

Sa carrière en Solo au sein du collectif JAH WISDOM prend un tournant décisif. Dès lors, son travail sera

de plus en plus apprécié par les artistes de la scène Reggae des années 90 (en France et en Angleterre).

Elle décide ensuite d'élargir son horizon musical en enchaînant les rencontres avec des personnalités aux univers contrastés, telles que JULIEN CLERC, MURIEL MORENO ou bien encore MICHAEL BOLTON.

En 1998, le chanteur RAS SMAILA (afro-beat) l'invite à interpréter deux titres pour la B.O., version anglaise, du film "WATANI" de MED HONDO.

Séduite par cette expérience afro, HEWAN décide de la poursuivre aujourd’hui en collaborant avec des compositeurs afro-groove tels que HERVE LEBONGO (saxophoniste-chanteur) et le batteur émérite MOKHTAR SAMBA.

Elle est sollicitée pour ses qualités d’interprète originale par deux chorales de gospel (GOSPELRAMA et TRUE LIVING GOSPEL) ; par BIG RED (ancien RAGGASONIC) pour co-arranger les choeurs de ses tournées.

HEWAN, auteure de textes conscients, est à n’en point douter sensible à l’effervescence de la scène RAP et SLAM en ce qu’elle porte de créatif ; en 2007, invitée à chanter à l'Assemblée Nationale lors d'une conférence dont le thème est "FEMMES D'AFRIQUE ET DE LA CARAIBE, ACTRICES DU DÉVELOPPEMENT DURABLE", elle se produira avec MARIE MARTIAS, artiste montante de la scène SLAM.

Depuis quelques années, elle donne des cours particuliers mais également des cessions de chant-jazz (notamment en 2006, au centre CENSIER, PARIS V). Nombre d’entre nous peuvent profiter, à présent, de l’expérience de cette chanteuse sensible, talentueuse, engagée et au parcours atypique.