Offcanvas Section

You can publish whatever you want in the Offcanvas Section. It can be any module or particle.

By default, the available module positions are offcanvas-a and offcanvas-b but you can add as many module positions as you want from the Layout Manager.

You can also add the hidden-phone module class suffix to your modules so they do not appear in the Offcanvas Section when the site is loaded on a mobile device.

Victoire prévue de Mugabe pour le 2e tour de la présidentielle .

Les Zimbabwéens votent ce vendredi 27 juin pour le second tour de l'élection présidentielle. Les bureaux de vote ont ouvert à 7h00 pour une élection que l'actuel chef de l'Etat Robert Mugabe est certain d'emporter puisque son rival s'est désisté pour tenter de discréditer le scrutin et le pouvoir zimbabwéen.

Les quelque 9.000 bureaux resteront ouverts pendant douze heures pour accueillir un maximum de 5,9 millions de Zimbabwéens inscrits sur les listes électorales. Une forte participation est attendue.

Sur les bulletins de vote figureront les noms du président Mugabe et de Morgan Tsvangirai. La commission électorale du Zimbabwe (ZEC) a en effet estimé que le retrait de ce dernier, dimanche, était intervenu trop tard.

Le leader du Mouvement pour le changement démocratique (MDC) a renoncé au duel parce qu'il partait perdant. Le camp de Mugabe divisé au premier tour s'est retrouvé pour le second tour.

Morgan TSvangirai, sous pression britannique (et de ses "alliés naturels" français et américain en Afrique) qui le manipule et le finance depuis de nombreuses années pour destabiliser le Zimbabwe, savait qu'il perdrait au second tour. Tous les sondages le donnaient perdant au second tour.

Il a ainsi préféré se retirer espérant discréditer l'election. Peine perdue! Les pays africains ne se sont pas laisssés prendre dans ce jeu teleguidé depuis Londres et Washington.

Ces soutiens occidentaux de Svangirai se sont lancés dans une campagne médiatique intense pour jeter le discredit sur Mugabe. Campagne essentiellement fondée sur le mensonge, avec des annonces du type: "arrestation des membres de l'opposion", "violence contre l'oppositon"... Que des mensonges bien orchestrés par les medias Reuters, AFP, AP, RFI, BBC...

La communauté internationale (hors occidentale) a très bien compris le poker-menteur britannique et de ses alliés.

La Grande-Bretagne mène une campagne de désinformation à l'encontre de Mugabe depuis que ce dernier a décidé de redonner aux zimbabwéens les terres qui leur avaient été prises de force par la Reine d'Angleterre durant la colonisation.

Toute la propagande occidentale a pour objectif de stopper cette réforme agraire, et Morgan Tsvangirai est manipulé à cet effet. Cette réforme est entrain de gagner d'autres pays africains. L'Afrique du sud a décidé de l'applique et d'autres pays africains vont suivre. La france ("alliée naturelle" de la Grande Breatagne en Afrique) s'est jointe à cette campagne de dénigrement car elle a peur que cette réforme gagne l'Afrique francophone où elle benefice de rentes acquises par la force (ou la ruse) depuis la colonisation dans des secteurs startégiques (petrole, or, diamant, Uranium, Eau, Electricité...).

Pour le second tour, le zimbabwé a accrédité les observateurs d'organisations africaines et de nombreux autres pays. En tout, 400 observateurs ont été déployés par l'Afrique australe.