Offcanvas Section

You can publish whatever you want in the Offcanvas Section. It can be any module or particle.

By default, the available module positions are offcanvas-a and offcanvas-b but you can add as many module positions as you want from the Layout Manager.

You can also add the hidden-phone module class suffix to your modules so they do not appear in the Offcanvas Section when the site is loaded on a mobile device.

Le parti politique Nigérian (PAR) Parti pour la Renaissance Africaine a appelé le gouvernement fédéral (GF) de retirer sa reconnaissance du CNT, Conseil National de Transition.

Le président national de PAR Mr Alhaji Yahaya Ndu, a déclaré à l’Agence Nouvelles du Nigeria qu’il était inaproprié de reconnaître un groupe dont le but est d’assassiner des citoyens nigérians.
“Le GF devrait dresser un bilan de tous les Nigerians, y compris les autres noirs, qui ont été assassinés en Libye et un recensement des autres noirs Africains, surtout les Nigerians qui sont encore en Libye. Le GF doit aussi étendre une note d’avertissement à la Libye qui ne serait prise à la légère si quelque chose arrivait à ses citoyens à nouveau”, a déclaré Mr Ndu.

Le chef du PAR a exprimé sa tristesse aux meurtres imprudentes des Nigérians dans le pays nord-africain.

“Le Nigéria doit intervenir et arrêter le massacre de ses citoyens par les rebelles”, a t-il dit.<le gouvernement devrait faire tout son possible pour sauver ses citoyens et d’autres Africians en Libye>”.

Les remarques viennent de Mr Ndu suite à l’appel de détresse que des Nigériens vivant en Libye auprès du ministre des affaires étrangères Olugbenga Ashiru notamment du coordonnateur Mr Siji Daramola, qui a rapporté les faits sur les massacres perpétrés, les viols et extorsion de fonds des Africains dans des camps de réfugié, il a  déclaré: «Le gouvernement tient à souligner avec préoccupation les rapports d'abus incessants de civils sans défense en Libye par quelques éléments sans scrupules qui continuent à tirer indûment profit de la crise en cours dans ce pays, en particulier pour mener des attaques sur les travailleurs migrants noirs et d'autres Africains noirs. "

Il a ajouté que «ces meurtres extra-judiciaires certainement contraires aux appels du Nigeria pour la bonne gouvernance par le Conseil national de transition."

Le meurtre de Nigérians en Libye a également été condamné dimanche par un membre de la Chambre des Représentants du Nigeria, Mme honorable Abike Dabiri-Erewa. Elle a appelé le gouvernement à faire pression sur le Conseil national de transition pour arrêter le génocide en cours contre les Noirs dans le pays.

Plus tôt l'ancien président nigérian Olusegun Obasanjo a dénoncé l'attaque de l'OTAN sur la Libye et du dirigeant libyen Kadhafi.