Offcanvas Section

You can publish whatever you want in the Offcanvas Section. It can be any module or particle.

By default, the available module positions are offcanvas-a and offcanvas-b but you can add as many module positions as you want from the Layout Manager.

You can also add the hidden-phone module class suffix to your modules so they do not appear in the Offcanvas Section when the site is loaded on a mobile device.

CALIXTHE BEYALA -PRESIDENTE DU MOUVEMNT DES AFRICAINS FRANCAIS

Alors que la situation de l'Afrique empire, que les bruits des bottes coloniales, résonnent dans les rues d'Abidjan ou de Benghazi, que ceux-ci menacent d'envahir d'autres pays Africains, peut-être le Cameroun, peut-être la RDC, peut-être encore qui sait, la Guinée Equatoriale...., Alors que la situation de l'Africain-français empire chaque jour, qu'il est exclu de la société française tant dans le domaine politique, économique, social que culturel..., Alors que quelque associations se battent pour mettre un peu d'ordre, un peu de justice dans l'atmosphère déleitère qui environne l'avenir aussi bien du Continent Africain que de sa diaspora dans le monde..., Alors même que c'est si difficile de se battre, d'organiser, d'unifier, d'essayer de tenir tête face aux armes sophistiquées, aux médias inféodés au système colonial et spécialisés dans la désinformation des masses...Alors que c'est si difficile de se faire entendre dans ce brouhaha où la voix du maître tonne, ordonne et fait exécuter en toute impunité Ivoiriens ou Libyens, peut-être demain des Camerounais dans sa mission trompeuse " de démocratisation"... Alors que les rapports de force militaire et médiatique nous sont défavorables.... force est de constater qu'il existe parmi les Africain-français, des hommes et des femmes qui passent le plus clair de leur temps à dénigrer untel qui a monté une telle association pour essayer de faire avancer le combat, untelle qui passant par les médias tente en vain de convaincre de la nécessité de changer les rapports Nord-Sud.

Oui, force est de constater cette horrible calamité Africaine-française. Et moi, votre toute dévouée, je suis dans la tourmente, je n'en peux plus, l'air me manque pour m'exprimer, j'étouffe sous tant de méchancetés, tant de calomnies distillées avec cynisme par les uns sur les autres, je n'en peux plus d'écouter tout cela, de convaincre les uns et les autres que c'est faux, que tel n'est nullement "vendu" qu'il fait ce qu'il peut c'est tout, qu'il conviendrait de l'aider au lieu de le critiquer, de le saper, d'empêcher toute forme d'unité... Je n'en peux plus d'expliquer l'évidence à ceux-là mêmes qui prétendent être des combattants d'une cause commune et qui en ébranlent les fondations... je n'en peux plus d'expliquer.

Je vous le dis, chers amis car depuis deux semaines, j'ai la vilaine impression d'être l'impuissante spectatrice d'une guerre sans sens, sans objectif et contre-productif !

Pourquoi tant de haine des Noirs envers les autres, ne cesse-je de me demander ? Pourquoi tant de méfiance, tant de défiance, alors que l'adversaire commun ne se cache point ?

...Et le bonbon, je l'ai entendu il y a quelques heures. Un Lambda m'expliquant que les Noirs de France ne mènent que des combats de pacotille. Il a craché un venin mortel sur chaque leader noir qui a tenté de faire quelque chose de positif. Disant que c'était des loosers! Des perdants ! ! Des ratés ! Des hasbeen ! des riens ! Des caca-poules ! Des crottes de chiens et j'en passe !

J'ai essayé en vain de lui démontrer que tous les combats menés par les uns et les autres ont été bénéfiques ! Que ce type de combat ne se gagne pas en une génération mais en cinquante ! Que j'avais une préférence pour ces loosers qui tentent d'ajouter leur petit grain de sable au combat à ceux qui confortablement engoncés dans leur canapé, critiquent, bavent et crapautent de manière incessante sans jamais bouger le petit doigt. Que sa posture était négative, injurieuse et.... Rien ! Il y a tant de haine en lui, tant de rancoeur...

Il a achevé en me disant qu'il prépare le vrai combat gagnant pour la communauté Noire de France d'ici septembre, parce que oh, il a dix mille lecteurs quotidiens sur internet - Et j'ai eu envie de m'esclaffer, oui de rire - pensant " mais ne voit-il donc pas qu'avec Internet on est dans le virtuel ? Que la réalité palpable est differente ? Que 10 000 lecteurs sur internet ne signifient que 10 000 militants virtuels ? Que de ces dix mille lecteurs il pourrait s'estimer heureux si seulement dix d'entre eux le suivaient ? Que c'est cocasse, combien Internet a fait perdre à certains le sens des réalités. Ils se croient devenus omnipuissants, que c'est marrant ! Que c'est comique... Si ce n'était point si dramatique ! Il me semble évident qu'un être incapable de reconnaître le travail fait par ses prédécesseurs est déjà de facto à mes yeux un incapable ! Je ne crois pas à une génération spontanée, surgit du néant, s'appuyant sur le néant pour bâtir !

La question est, chers amis : Pourquoi l'homme Africain a-t-il tant de haine pour son semblable ? Pourquoi tant de dénigrement ?

Et une autre question : Et si c'était celui qui passerait son temps à dissuader les uns et les autres de s'unir, pretextant qu'un X ou Y serait un "vendu" qui serait en réalité un agent envoyé par nos adversaires pour justement empêcher toute unification, en propageant de tels ragots ?

Calixthe Beyala