Offcanvas Section

You can publish whatever you want in the Offcanvas Section. It can be any module or particle.

By default, the available module positions are offcanvas-a and offcanvas-b but you can add as many module positions as you want from the Layout Manager.

You can also add the hidden-phone module class suffix to your modules so they do not appear in the Offcanvas Section when the site is loaded on a mobile device.

Dans un entretien accordé à SoYouTV, Kémi Séba livre ses impressions sur les événements qui font les gros titres de la presse en ce moment. Après plusieurs démêlés très médiatisés avec la justice française, le controversé "prédicateur panafricain", se fait désormais rare. Retiré en Afrique depuis six mois, il participe actuellement à la création d’un village destiné à accueillir les populations issues de la diaspora africaine.

Affaire DSK, émeutes en Grande Bretagne, conflit libyen,.. SoYouTV l’a joint au Sénégal afin de recueillir ses impressions sur les différents événements qui font l’actu. Malgré sa nouvelle discrétion, il n’a rien perdu de sa verve habituelle et encore moins de sa détermination. Orateur audacieux aux propos toujours "borderline", il dénonce l’inattendu : "il serait temps que les Noirs regardent la poutre qui est dans leurs yeux".

Nafissatou Diallo et son avocat cherchent à donner une dimension communautaire à l’affaire, en la présentant comme l’agression d’une femme noire par un homme de pouvoir blanc. Afficher et agiter ces différences de couleur et de rang, n’est-ce pas un dangereux populisme ?

Les choses sont plus complexes. Cette sœur est en effet soutenue par des gens de la communauté noire. En France il est très rare de "racialiser" une problématique. Que des gens de même couleur et même origine se rassemblent, ça choque. Pas moi. Je ne dis pas que c’est bon ou mauvais, mais les choses marchent comme ça. La solidarité renforce. J’ai connu des sœurs de Sarcelles, le fief de DSK, qui pour avoir des promotions ont… On va dire que DSK aime les femmes, et j’en connais qui ont eu l’occasion de le côtoyer. On connait son amour pour la chair noire. J’aimerais juste qu’il puisse avoir l’autorisation avant d’y toucher. Aujourd’hui, cela devient donc un symbole.

En quoi en devient-il un symbole ?

Il symbolise la gauche paternaliste, qui se dit être l’amie des Noirs, mais est en fait là pour les téléguider. Elle ne veut pas l’émancipation des Noirs, comme aucun courant politique d’ailleurs. Ce mouvement politique, par là, est profondément raciste. La gauche aussi voulait coloniser, et voulait "civiliser les Noirs", voilà sa vision humaniste. Je ne dis pas que tous les hommes politiques de gauche sont racistes, mais DSK symbolise parfaitement ça. Donc évidemment que cela scandalise la communauté noire.

Peut-on vraiment cataloguer DSK de "raciste" suite à cet événement ?

Je n’aime pas la victimisation, mais on voit là un énorme cliché, avec un homme puissant, qui même s’il ressemble au Bossu de Notre Dame, pense qu’il a la possibilité de se taper n’importe qu’elle "négresse" qu’il souhaite. Il faudrait se rendre compte que les temps ont changé. Les racistes et antiracistes sont tous aussi hypocrites, tous instrumentalisent le racisme. En réalité, beaucoup de Noirs de Sarcelles, n’ont pas résisté au clientélisme et à la corruption. Marie Victorine M. qui dit avoir été sa maîtresse, n’est pas un cas isolé. Le problème ne vient pas que de DSK. Nous sommes, nous, Noirs, les principaux responsables de ce que des gens comme DSK pensent qu’ils peuvent tout faire avec les Noirs. Je n’ai donc pas participé aux cris collectifs, car nous mêmes donnons cette image de Noirs à qui l’on peut faire ce que l’on veut.

Des violences agitent en ce moment l’Angleterre, et notamment certains quartiers multiethniques du pays. En février dernier, le Premier ministre britannique Cameron attaquait le multiculturalisme, et constatait l’échec de la politique d’intégration de son pays. Peut-on associer les deux événements ?

Je ne pense pas. Mais il y a un ras-le-bol des jeunes issus de la communauté noirs là bas. Ceux-ci n’ont pas trouvé leur place. Je rejoins Cameron sur son analyse. Le multiculturalisme n’est pas égal à la fin des inégalités et des discriminations. Ce n’est pas qu’un problème de couleur de peau, mais celle-ci rentre en ligne de compte. Pas besoin de faire maths-sup / maths-spé pour savoir que multiculturalisme égal multi conflits. S’il passe à l’échelle personnelle, dans toute une société, le multiculturalisme ne passe pas. Il serait donc temps que les descendants des Noirs dans les pays occidentaux songent à ce qu’ils peuvent apporter au continent africain, qui a besoin d’aide, plutôt que de jouer les victimes en Occident.

N’y a-t-il donc vraiment, selon vous, aucune intégration possible ?

L’intégration n’est pas possible. Tout n’est pas fait pour se mélanger. Un Noir peut tomber amoureux d’une personne qui n’est pas de son ethnie, mais dans le cadre plus vaste d’un pays, des codes de vie opposés mènent à la dégénérescence, avec une perte des valeurs.

Vous jugez "inadmissibles" les interventions occidentales en Côte d’Ivoire ou en Libye. Devait-on et doit-on laisser la population se faire massacrer par soucis de non ingérence et par peur d’être taxé de "néo-colonialiste" ?

La population se ferait massacrer ? Nicolas Sarkozy ne s’est pourtant pas levé pour dire que les Noirs se faisaient massacrer par ceux que l’on appelle les "rebelles" en Libye. Ces rebelles sont responsables de très nombreuses agressions anti-Noirs. Par ailleurs, je ne connais pas de réfugiés politique libyens. La Libye a un des plus bas taux d’émigration. Je ne dis pas que Kadhafi est un sain, mais quel chef d’Etat l’est ? Et quel peuple se fait massacrer ? Qui cherche-t-on à mettre au pouvoir ? Pour la Côte d’Ivoire, il y a eu un morcellement du pays, où chacun se bat pour son candidat, avec un manque cruel de dialogue. Gbagbo n’est pas un ange, mais Ouattara est un préfet de la France depuis très longtemps. La conférence de Bandung en 1955 prévoyait l’autodétermination et l’indépendance, mais quand je vois Ouattara protégé par la France, de quelle indépendance parle-t-on ? La Côte d’Ivoire est-elle intervenue pour protéger les jeunes durant les émeutes en France en 2005 ? La comparaison est brutale et provocatrice, mais moi je n’accepte pas qu’un pays, ancien colon, revienne jouer les shérifs. Si l’Union Africain avait joué son rôle, nous n’en serions pas là. Mais c’est encore nous, Noirs, qui nous sommes abaissés.