Offcanvas Section

You can publish whatever you want in the Offcanvas Section. It can be any module or particle.

By default, the available module positions are offcanvas-a and offcanvas-b but you can add as many module positions as you want from the Layout Manager.

You can also add the hidden-phone module class suffix to your modules so they do not appear in the Offcanvas Section when the site is loaded on a mobile device.

Conférence de presse du Comité de Soutien à Kémi Séba


Mardi 13 février à 11h30 au Théâtre de la Main d'Or
avec l'intervention de Dieudonné Mbala


Kémi Séba est en prison depuis vendredi 9 février, après un procès-express suite à son interpellation à Chartres, sur des motifs incompréhensibles au vu des vidéos complètes diffusées par France 3 Centre et aussi sur internet.

Le Comité de Soutien à Kémi Séba organise une Conférence de presse

Mardi 13 Février 2007 à 11h30 au Théâtre de la Main d'Or - Paris XIème


- Le Porte-parole National du Fara Kémi Séba, Fari Taharka, du Bureau National de Génération Kémi Séba (GKS), expliquera les conditions plus que douteuses de l'interpellation du Fara KEMI SEBA, avec les témoignages de ses proches collaborateurs HERY SECHAT et KONGA. Il révèlera un certain nombre d'actions "chocs" programmées en réponse à ce scandale politico-policiaro-judiciaire.

- L'épouse du Fara, Etouma SEBA, accompagnée de leur petite fille, apportera son témoignage sur le simulacre de procès auquel elle a assisté.

- Dieudonné interviendra sur les thèmes: Séba & Prison, et aussi: LePen & Békés, Chirac & Afrique.

La presse doit être informée qu'elle a relayé des mensonges.
Les médias doivent dénoncer le "deux poids deux mesures" qui frappe la communauté française Noire, particulièrement en cette période électorale de tous les dangers.
La société française tout entière est gangrénée par de telles opérations.
L'opinion publique doit savoir, et saura, que les institutions de la République sont en danger.

Comité de Soutien à Kémi Séba

" La résistance à l'oppression est un droit naturel"
(Général Louis Delgrès, Guadeloupe, Mai 1802)