Offcanvas Section

You can publish whatever you want in the Offcanvas Section. It can be any module or particle.

By default, the available module positions are offcanvas-a and offcanvas-b but you can add as many module positions as you want from the Layout Manager.

You can also add the hidden-phone module class suffix to your modules so they do not appear in the Offcanvas Section when the site is loaded on a mobile device.

Mouammar Kadhafi a adressé un nouvel appel à manifester ce jeudi alors que les combats font rage à Syrte notamment.


Nouvel appel de Kadhafi, combats intenses à Syrte
Les combats continuent en Libye, ils s'intensifient même à Syrte, à 360 km à l'est de Tripoli, où les forces fidèles au colonel Kadhafi livrent une résistance acharnée. Les combattants insurgés s'engageaient ce jeudi dans des combats de rue tandis que la voix du dictateur déchu résonnait de nouveau.

Un message diffusé dans la soirée par la chaîne basée en Syrie, Arraï. "Je leur dis n'ayez peur de personne, vous êtes le peuple, vous appartenez à cette terre. Faîtes entendre votre voix contre les collaborateurs de l'Otan", a lancé le colonel. Un nouvel appel qui intervient deux semaines après un précédent message audio adressé à ses troupes.

Depuis près un mois et demi et la chute de Tripoli, l'ex leader libyen reste introuvable. Une partie de sa famille est toujours en fuite ou a trouvé refuge en Algérie.

Plusieurs zones de combats
Un journaliste de l'AFP rapporte notamment que les forces du CNT tentaient dans la soirée, ce jeudi, de reprendre un axe stratégique à Syrte, mais sous les balles de tireurs embusqués, la progression des rebelles s'avère périlleuse.

"Nous allons tenter de nous emparer ce soir de cette avenue pour empêcher les mouvements ennemis. La zone ici est trop dangereuse au milieu des habitations, nous devons prendre cet axe", a expliqué Nagib Mismari, un officier du CNT interrogé par l'agence.

Des combats ont également lieu dans d'autres zones du pays. De violents affrontements opposant les deux factions se déroulaient ce jeudi à Ragdaline, une localité située à 130 km au sud de Tripoli. La résistance des pro-Kadhafi reste également vive à Bani Walid, là où le fils du "guide", Seif al-Islam, pourrait avoir trouvé refuge, et même Mouammar Kadhafi en personne. Mais rien ne permet de l'assurer.