Offcanvas Section

You can publish whatever you want in the Offcanvas Section. It can be any module or particle.

By default, the available module positions are offcanvas-a and offcanvas-b but you can add as many module positions as you want from the Layout Manager.

You can also add the hidden-phone module class suffix to your modules so they do not appear in the Offcanvas Section when the site is loaded on a mobile device.

Dans un message audio diffusé mercredi par la chaîne de télévision syrienne, l'un des fils du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, Seif al-Islam, a appelé les forces pro-Kakhafi à poursuivre la résistance contre les rebelles, alors que son jeune frère Saadi a affirmé qu'il avait été autorisé par son père de négocier avec les rebelles afin de mettre un terme aux effusions de sang en Libye.

Seif al-Islam a affirmé dans son message qu'il se trouvait dans une banlieue de Tripoli et que la résistance se poursuivrait jusqu'à la victoire.

Il a aussi promis de "libérer" sous peu la Place Verte à Tripoli.

Il a affirmé que plus de 20 000 jeunes armés se trouvaient à Syrte, ville natale de Kadhafi et dernier bastion des forces pro-Kadhafi.

Il a indiqué que son père se portait bien sans donner de pistes sur l'endroit où il se cache actuellement.

Dans un signe contradictoire donné par le camp de Kadhafi, le 3e fils de l'ancien leader libyen, Saadi, a déclaré mercredi avoir eu une conversation téléphonique avec un membre du Conseil national de transition (CNT) sur les moyens de mettre fin aux effusions de sang en Libye, a rapporté la chaîne de télévision Al-Arabiya.

Saadi a dit avoir obtenu une autorisation de son père pour contacter les rebelles et que le gouvernement de Kadhafi "aurait reconnu" que le CNT était un "représentant politique légal"..

Parallèlement, les rebelles libyens ont annoncé mercredi l'arrestation du ministre des Affaires étrangères de Kadhafi, Abdelati Obeidi dans sa ferme à Janzour, dans la banlieue ouest de Tripoli, a rapporté la chaîne de télévision al-Jariza.

Le porte-parole militaire des rebelles, le colonel Ahmed Bani, avait indiqué dimanche dernier lors d'une conférence de presse que le fils cadet de Kadhafi Khamis aurait été tué par balles la veille dans sa voiture qui faisait partie d'un convoi de Mercedes. Il aurait été tué par les rebelles à environ 80 kms de Tripoli, le colonel Bani n'a pas pour autant confirmé sa mort.

Dans un reportage non confirmé publié sur son site internet mercredi, le journal algérien de langue française, El Watan, indique que Mouammar Kadhafi se trouverait dans une ville située sur la frontière avec l'Algérie et attendrait sa permission d'entrée dans le pays

Citant des sources du bureau de la présidence algérienne, le journal indique que Kadhafi se trouve dans la ville de Ghadames, dans l'ouest de la Libye, en compagnie de plusieurs membres de sa famille.

Kadhafi a tenté de négocier avec les autorités algériennes pour entrer en Algérie, indique le journal, ajoutant que le président algérien Abdelaziz Bouteflika a refusé de répondre à ses appels téléphoniques.

L'information d'El Watan n'a pas été confirmée.

Les cachettes de Kadhafi et de ses deux fils, Saif et Saadi sont devenus un mystère depuis la prise de contrôle des rebelles de son dernier bastion à Tripoli, Bab al-Aziziya, le 23 août.

L'épouse de Kadhafi Safia, sa fille Aisha, et ses deux autres fils Hannibal et Mohammed, en compagnie de leurs enfants, sont entrés en Algérie à 08H45 heure locale (07H45 GMT), a confirmé lundi dans un communiqué le ministère algérien des Affaires étrangères.