Offcanvas Section

You can publish whatever you want in the Offcanvas Section. It can be any module or particle.

By default, the available module positions are offcanvas-a and offcanvas-b but you can add as many module positions as you want from the Layout Manager.

You can also add the hidden-phone module class suffix to your modules so they do not appear in the Offcanvas Section when the site is loaded on a mobile device.

Khamis, l'un des fils Kadhafi, responsable des forces spéciales dans le centre de Tripoli, a lancé une contre-offensive gouvernementale contre les forces rebelles qui célébraient déja une victoire facile sur le colonel Kadhafi.

Tôt ce matin, les chars, sortaient de la résidence de Mouammar Kadhafi à Tripoli et ont  commencé à bombarder les rebelles qui s'étaient rassemblés près de l'enceinte officiel, des tirs nourris ont été entendue dans la capitale libyenne.

Les Tanks, soutenus par des pick-up jonchés de mitrailleuses lourdes, sont utilisés par les forces gouvernementales pour réprimer par le feu les rebelles dans la rue Assarin  et dans la région al-Khalifa.

Plusieurs Tanks du gouvernement ont été signalés dans le port de Tripoli.

Le lieu ou se trouve Mouammar Kadhafi reste inconnu.

Il est possible que le dirigeant libyen soit encore dans son quartier de Bab al-Aziziya comme il avait promis de ne pas quitter la capitale. Cependant, Al-Arabiya, une  chaîne de télévision rapporte que Mouammar Kadhafi est maintenant dans un hôpital de la ville de Tajura.

Selon le représentant du gouvernement libyen Moussa Ibrahim, il y a 65 000 soldats protégeant le régime au pouvoir. Alors que les rebelles affirmaient que certains des troupes s'étaient rendus à eux.

Puis, l'information annoncant la prise de contrôle de la télévision publique par les rebelles  s'est avéré être fausse, car la chaîne de télévision nationale continue de diffuser des chansons à la gloire de Mouammar Kadhafi.

Les rebelles admettent aujourd'hui que de 15 à 20 pour cent de Tripoli, reste sous le contrôle des troupes loyalistes, contredisant la rumeur que la ville était pratiquement sous leur contrôle total, à l'exception des édifices gouvernementaux.

Dimanche soir, les rebelles arriveraient dans la capitale libyenne à partir de trois directions differentes - est, sud et ouest - sans rencontrer de résistance significative des troupes loyalistes jusqu'à arriver à la Place Verte de la ville où ils se rallient et rebaptisent la place en "place des Martyrs".

Un convoi de 22 véhicules militaires chargés de soldats du gouvernement sont arrivés en renfort sur les lieux.

"J'ai le sentiment que le gouvernement a leurré les rebelles, leur permettant de s'amuser sur la Place Verte pour ensuite les contre-attaquer ", a déclaré le Dr Lamb RT, directeur de Americans for Middle East Peace ajoutant à cela que, la fin est proche.

Les dirigeants occidentaux se sont précipités pour féliciter le peuple libyen pour leur victoire et a exhorté le colonel Mouammar Kadhafi de quitter le pouvoir pacifiquement.

«Ce soir, le mouvement contre le régime de Kadhafi a atteint un point culminant.Tripoli vie les dernier jours d'un tyran", a annoncé le président américain Barack Obama.

Le PM britannique David Cameron a promis que "la fin est proche pour Kadhafi".

Pendant ce temps, les rebelles ont mis en garde contre les rapports de renseignement indiquant que les troupes loyales à Mouammar Kadhafi avancent vers le centre de la capitale libyenne.

La situation à Tripoli est chaotique, à quelques détails près selon l'évolution des evènements dans la capitale.