Offcanvas Section

You can publish whatever you want in the Offcanvas Section. It can be any module or particle.

By default, the available module positions are offcanvas-a and offcanvas-b but you can add as many module positions as you want from the Layout Manager.

You can also add the hidden-phone module class suffix to your modules so they do not appear in the Offcanvas Section when the site is loaded on a mobile device.

×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 63

L’air nouveau de la galaxie patriotique en Europe souffle sur Paris, car c’est au Trocadéro place des droits de l’homme que les ivoiriens ont choisi pour apporter leur infatigable soutient à leur président Laurent Gbagbo.

Malgré un temps mitigé, ils étaient nombreux à prendre part à cet événement, en présence de nombreux invités et artistes qui n’ont pas hésité à mettre l’ambiance pour égayer la foule.

Willy Bla président du Cri-Panafricain lance les festivités ou hostilité c’est selon, en entonnant l’hymne national de son pays la Côte d’ivoire en cœur avec le public.

Le maitre de cérémonie, Ephrem et aussi organisateur de cet événement offre le micro à qui le veut pour dénoncer l’injustice fait à Laurent Gbagbo qui serait le président Légitime de la Côte d’Ivoire, détenu à la Haye en Hollande à ce jour.

Des personnalités ont pris également la parole pour dénoncer cet état de fait, mais aussi la complicité du président français Francois Hollande avec Ouattara que beaucoup d’Ivoiriens considèrent comme étant un criminel.

Des responsables d’associations, Frank lutté, zap krasso, Paco gzegbe, Willy Bla, Abel Naki, Christine Zekou etc. dénoncent également.

Puis c’est au tour de la Guess-star de la journée Mr François Mattei, journaliste, auteur à succès du fameux livre coécrit semble-t-il, avec Laurent Gbagbo et qui portait le titre Laurent Gbagbo et François Mattei, pour la vérité et la justice. Même si plusieurs personnes contestent la réelle participation de Laurent Gbagbo à l’écriture de cet œuvre, l’auteur justifie cela par ces nombreuses rencontres avec le célèbre prisonnier de Scheveningen.

Mr Mattei démontre par les faits en tout cas, que ce sont les mots et révélations de Gbagbo, qu’il divulgue dans ce livre malgré toutes les difficultés rencontrées. Et pour cause, le nom du livre a changé pour devenir Laurent Gbagbo selon François Mattei, pour la vérité et la justice. C’est dire l’importance du document à charge contre le pouvoir à Abidjan et la France.

En effet, On voudrait faire assumer par un président élu confronté pendant plus de dix ans à une rébellion soutenue par l'étranger des crimes dont il n'est pas responsable. En face de lui, criminels et voyous constamment préoccupés de ne surtout jamais assumer leurs crimes et délits. L'histoire de ce livre, ce que son existence, et les changements qui ont été obtenus, et sont donc justifiés par des faits, n'en sont qu'une illustration de plus.

Mr Mattei prend la parole, Accueilli comme, un héro d’avoir prit son temps pour apporter un peu de lumière sur les zones d’ombres de cette crise post électorale et même au-delà.

En plus des interventions de représentants associatifs, nous disions que des artistes étaient venus embellir la journée du 2 aout avec des prestations de grande qualité, Yao Rose, ou même Saïzo mettaient le feu, de très bonnes vibrations en tout cas pour le bonheur des participants et des passants.

La journée s’achève, avec le rappelle des activités des résistants ivoiriens, notamment la manifestation lors de la célébration de l’indépendance de la Côte d’ivoire le 7 Aout devant l’ambassade du pays a Paris.