Europe

Rate this item
(0 votes)
Régionales 2015 : le FN remporte le premier tour avec 29,50% selon les premières estimations Le premier tour des régionales 2015 s’est conclu. Et les résultats préliminaires constatent la victoire du Front National (FN) avec 29,50%, qui s’est faite aux dépens du Parti socialiste et des Républicains (LR). C’est dans six régions sur 13 que le parti de Marine Le Pen est arrivé en tête : dans le Nord-Pas de Calais-Picardie, en Paca, en Alsace-Lorraine-Champagne Ardenne, Centre, Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées et en Bourgogne-Franche-Comté. Dans le même temps, Les Républicains ont récolté 27% des suffrages en devançant de 4 points le parti socialiste. Ce dimanche, les Français ont été appelés à élire 1 757 conseillers régionaux et 153 conseillers territoriaux (Corse, Guyane et Martinique) parmi 21 456 candidats répartis sur 171 listes. Comme l’ont démontrés les derniers sondages effectués à la veille des élections, le FN est arrivé en tête au premier tour, devançant ainsi le PS qui serait plutôt sur la pente descendante, et Les

La Turquie se pose en défenseur des Tatars de Crimée

Written by  |  samedi, 15 mars 2014 10:44  |  Published in Europe
Rate this item
(1 Vote)

Ukraine : réunion du Conseil de sécurité de l’ONU

Written by  |  vendredi, 14 mars 2014 08:42  |  Published in Europe
Rate this item
(0 votes)

Sarkozy espère un embrasement des banlieues pour se maintenir.

Written by  |  vendredi, 20 janvier 2012 13:20  |  Published in Europe
Rate this item
(0 votes)
Nombreux sont les jeunes banlieusards décédés dans les bras de policiers, c'était Lamine Dieng, paix à son âme, aujourd'hui c'est Abdel un jeune de 25 ans.   Qu'espèrent les autorités en harcelant quotidiennement les jeunes des cités, et leurs familles?   A qui profite le crime?         Suite à un contrôle de police musclé à Aulnay-Sous-Bois, Abdel, 25 ans, trouve la mort. D'après les sources licières,une mal formation cardiaque serait à l'origine de ce drame.Pour contredire les faits, des habitants et voisins témoignent.   Il y a beaucoup de choses à dire sur ces dites "bavures" policères (comme si on avait affaire à de purs accidents) qui ne cessent pas. Il est en effet curieux de remarquer que les forces de l'ordre constituent la seule catégorie de fonctionnaires que l'Etat français va défendre mordicus, quelles que soient les circonstances, surtout quand il s'agit du meurtre d'un habitant de banlieue appartenant à une minorité. Les médias institutionnels, gangrénés par les "nouveaux chiens de garde", vont également toujours propager - et défendre par extension - la version des faits proposée par les forces de l'ordre et l'Etat. Cette vidéo, déjà visionnée près de 10 000 fois en moins de 24 heures, tente de rétablir la vérité sur les faits. Abdel fait parti malgré lui de ces plus de 200 citoyens français et étrangers, "banlieusards", tués par les forces policières de leur propre pays (1).   {hwdvs-player}id=584|width=560|height=340|tpl=playeronly{/hwdvs-player}
Rate this item
(0 votes)
Une plainte contre X, pour crimes contre l’humanité, a été déposée, en  mai, par les avocats Roland Dumas et Jacques Vergès devant les tribunaux  français, pour le compte d’une française, dont le  père a été tué en mars dernier, lors des violences inter-communautaires  qui ont fait plusieurs centaines de victimes, dans l'ouest de la Côte  d'Ivoire, dont la majorité, dans la ville de Duékoué. La révélation a  été faite par une dépêche de l’Afp publiée, hier, sur le site  Slateafrique. Cette plainte vise en premier lieu, le nouveau chef de  l’Etat ivoirien, Alassane Dramane Ouattara, et en second, le Premier  ministre, Guillaume Soro Kigbafori, secrétaire général des FN (ex-rébellion armée). En effet, plusieurs organisations internationales  de défense des droits de l’homme, au nombre desquelles Amnesty  International et la Fidh ont produit des rapports sur les événements  dramatiques de l’Ouest ivoirien. Tous ces rapports sont unanimes sur le  fait qu’il y a eu des massacres ethniques à grande échelle dans cette  partie de la Côte d’Ivoire. Les autochtones Guéré ont été tués en masse à  Duékoué. Où on signale la destruction totale de plusieurs villages puis  leur incendie par des assaillants. Aujourd’hui, il y a plus de 100 000  réfugiés au Libéria et en Guinée et plus de 3 000 000 au Ghana, Togo et bénin . Les organisations de défense des  droits de l’homme ont tous pointé du droit, les forces pro-Ouattara.  Elles les accusent d’exécutions sommaires, massacres, meurtres,  assassinats etc. Après la prise du contrôle de Duékoué par les forces  pro-Ouattara, entrainées et transportées en hélicoptère par la force Licorne (Armée française en Côte d'Ivoire), ceux-ci ont jeté leur dévolu sur les populations à qui ils  reprochaient leur sympathie pour le président Laurent Gbagbo. Alassane  Dramane Ouattara qui s’était proclamé président, contre la volonté du  Conseil constitutionnel, avait demandé…