×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 912
JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 62

Social

Du droit de vote des étrangers ou l’art d’enfumer le blaireau

Écrit par  |  lundi, 28 novembre 2011 00:17  |  Publié dans Social
Évaluer cet élément
(0 Votes)
J’observe depuis plus de dix ans, avec toujours autant de curiosité, les mêmes gesticulations politiciennes. A chaque échéance présidentielle, la majorité ou l’opposition nous agitent, alternativement, le même chiffon rouge. Selon qu’il les arrange ou pas, le droit de vote des étrangers réapparaît régulièrement dans la bouche de la majorité ou de l’opposition, comme une diversion destinée à « chauffer » les extrémistes de droite, plus qu’une réelle volonté de changer les choses. Il n’en reste pas moins utile que la question soit sérieusement étudiée. Pourquoi refuser d'octroyer le droit de vote à toutes les personnes étrangères en situation régulière lors des scrutins locaux ? En travaillant ces personnes payent les impôts, les taxes, les charges sociales. Alors même qu’ils n’ont pas la nationalité française, ces citoyens financent les retraites dont pour la plupart, ils ne bénéficieront jamais. Logiquement, ces citoyens doivent pouvoir désigner celui ou celle qui décidera de leur vie quotidienne et de l’éducation de leurs enfants au niveau, au moins, loc Il se trouve que les étrangers issus de l’Union Européenne votent depuis 2004 dans la plus grande hypocrisie gouvernementale. On évite soigneusement de le crier sur les toits, on se demande bien pourquoi. C’est donc, à l’évidence, l'immense majorité des résidents étrangers hors Union Européenne résidant en France ou originaire de ce qui était la France coloniale qui est visée. C’est cette majorité qui est privée du droit de vote, même et surtout au niveau municipal. « Liberté-Egalité-Fraternité » qu’ils disent toujours. La couverture morale de l’esprit républicain des uns semble s’effilocher là où commence le hâle plus ou moins prononcé des autres. Il faudrait quand même voir à ne pas se tirer une balle perdue dans le pied chers politiciens. Car ces populations discriminées pourraient ouvrir les yeux et se rebiffer. Le retour de bâton…

Wangari Maathai, Prix Nobel de la paix en 2004, est décédée

Écrit par  |  lundi, 26 septembre 2011 15:28  |  Publié dans Social
Évaluer cet élément
(0 Votes)
L'Afrique en deuil. Wangari Maathai, Prix Nobel de la paix en 2004, est décédée des suites d'un cancer ce matin à Nairobi au Kenya à l'âge de71 ans. Seule femme Africaine Prix Nobel de la paix, son engagement en faveur de l'environnement avait alors été récompensé. Wangari Maathai était à l'origine de la création du " Greenbelt movement " en 1977. Ce " mouvement de la Ceinture verte " a permis de planter plus de 40 millions d'arbres en Afrique, afin de favoriser la biodiversité tout en créant des emplois pour les femmes défavorisées.

INTERVIEW DE DIEUDONNE DANS L'AFFAIRE DE SMS RACISTE

Écrit par  |  mercredi, 12 octobre 2005 22:09  |  Publié dans Social
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Dieudonné veut des excuses et la démission de Marc-Olivier Fogiel pour la diffusion d’un faux SMS « raciste » dans l’une de ses émissions en décembre 2003. Le présentateur de On ne peut pas plaire à tout le monde, condamné en première instance, estime que le message n’avait rien de « raciste » et que l’envahissement du plateau de son émission, dimanche par des partisans de Dieudonné, était une « prise d’otage ». Ce à quoi l’humoriste, qui s’est confié à Afrik, répond que l’animateur vedette de France 3 fait preuve de mauvaise foi et cherche à se faire passer pour une victime.

LA MARCHE DES NOIRS EN COLERE

Écrit par  |  jeudi, 06 octobre 2005 20:42  |  Publié dans Social
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Parce qu’une autre marche se tenait en même temps, au même endroit le Samedi 1er Octobre, et que nous ne voulons pas dissoudre nos revendications en confondant nos actions avec une autre manifestation, "La marche des noirs en colère se tiendra finalement le 8 octobre 2005, "LA MARCHE DES NOIRS EN COLERE" le Samedi 8 Octobre 2005, à Paris

DES RUES DE LA CAPITALE ET DE LA PROVINCE REBAPTISEES

Écrit par  |  jeudi, 06 octobre 2005 20:25  |  Publié dans Social
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Les noms d’une quarantaine de rues à travers le pays sont désormais féminisés suite à une décision du Ministère à la Condition Féminine et aux Droits des Femmes (MCFDF), soutenue par le Ministère de l’Intérieur et des Collectivités Territoriales (MICT), annonce la ministre Adeline Magloire Chancy.